Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le GCO, grand contournement ouest de Strasbourg

GCO à Kolbsheim : les opposants s'invitent sur le chantier du contournement de Strasbourg

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Les opposants au GCO, le Grand Contournement Ouest de Strasbourg, se sont promenés sur le chantier ce mercredi matin à Kolbsheim, à l'endroit où ils avaient bâti une ZAD en 2018 dans une forêt qui n'existe plus. Les anti-GCO, une trentaine, ont été rejoints par autant de gendarmes.

Les opposants en promenade sur le chantier
Les opposants en promenade sur le chantier © Radio France - Olivier Vogel

C'est un boulevard colossal de terre remblayée qui écrase la colline, entre champs et vergers, qui déchire ce qui était une épaisse forêt, les engins jaunes de chantier font des allers-retours. Daniel, l'un des anciens zadistes, vivait ici, jusqu'en septembre 2018, dans une cabane perchée dans un arbre qui n'existe plus. Alors qu'il parcourt les lieux ce mercredi matin, il en a les larmes aux yeux : "C'est épouvantable, ces morceaux de troncs empilés les uns sur les autres comme des restes de merde, même la partie forestière qui reste est en train de tomber, de pourrir parce qu'ils ne font rien pour gérer la flotte, c'est dégueulasse".

Une banderole déployée le long du chantier
Une banderole déployée le long du chantier © Radio France - Olivier Vogel

Maintenir la pression

Aujourd'hui les anti-GCO n'imaginent plus, bien sûr, faire capoter ce chantier. L'autoroute doit être mise en service début 2022, avec quelques mois de retard. Il reste à poser les trois couches d'enrobé et aménager les équipements de sécurité et autres panneaux de signalisation, explique Vinci. Mais les opposants entendent poursuivre le combat contre ce que cette autoroute risque selon eux de provoquer: l'accélération de l'urbanisation de la plaine d'Alsace et l'explosion du trafic des poids-lourds. 

"Ici on a perdu un petit point", reconnait Mickaël Kugler, l'un des porte-parole du collectif GCO Non Merci, "mais il va falloir qu'on se batte contre tous les autres petits points qui sont autour de l'autoroute". Comme l'échangeur de la plaine de la Bruche qui doit être aménagé sur le banc de la commune de Duttlenheim et dont la mairie ne veut pas. 

En tout cas, plus de deux ans après l'évacuation manu-militari de la Zad du Moulin à Kolbsheim, en septembre 2018, les anti-GCO restent surveillés comme le lait sur le feu. Ce mercredi matin sur le chantier ils ont rapidement été rejoints par une trentaine de gendarmes qui leur ont demandé, après avoir relevé leur identité, d'aller se promener ailleurs.

Les gendarmes ont rejoint les opposants
Les gendarmes ont rejoint les opposants © Radio France - Olivier Vogel
Choix de la station

À venir dansDanssecondess