Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Ma source se tarit chaque été" : un Vosgien témoigne du réchauffement climatique pour "l'Affaire du siècle"

L’État français va-t-il être condamné pour son inaction climatique ? Quatre ONG attaquent l'Etat pour inaction climatique, c'est "l'Affaire du siècle". Dans le dossier d'accusation, plusieurs témoignages de Français font état du changement en cours, et notamment dans le massif Vosgien.

Le lac de Kruth-Wildestein, côté alsacien du massif des Vosges, qui connaît lui aussi depuis quelques années des niveaux d'eau très faibles.
Le lac de Kruth-Wildestein, côté alsacien du massif des Vosges, qui connaît lui aussi depuis quelques années des niveaux d'eau très faibles. © Maxppp - Thierry GACHON

C’est en tout cas un jour décisif pour les associations de protection de l’environnement. "L’Affaire du siècle" est devant les tribunaux : quatre ONG (Notre affaire à tous, la Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace et Oxfam) attaquent l'Etat pour inaction climatique. L’audience se tient ce jeudi 14 janvier devant le tribunal administratif de Paris. Et au cœur du dossier, il y a notamment des témoignages de centaines de Français qui paient au quotidien les effets du changement climatique.

C'est le cas d'Eric Héninger, habitant de la commune de Tholy (Vosges), près de Gérardmer. Désormais, il examine, anxieux, la source qui alimente sa maison. Comme beaucoup d’anciennes fermes sur les chaumes vosgiennes, il repose uniquement sur elle pour sa consommation d’eau. Or depuis quelques années, elle se tarit. "Ça a commencé véritablement il y a 5-6 ans, la source s'est tarit pendant quatre mois" explique-t-il. "J'ai donc commencé, tous les jours, à chercher de l'eau chez un voisin, un peu plus en amont, qui avait encore de l'eau, et en ramener suffisamment pour pouvoir nous alimenter".

La source d'Eric Héninger... enfin ce qu'il en reste à l'été 2015.
La source d'Eric Héninger... enfin ce qu'il en reste à l'été 2015. - Eric Héninger

"Il faut agir maintenant, la situation est déjà dramatique"

Il pensait la situation provisoire, sauf qu'elle se répète désormais chaque été : "quasiment tous les ans : l'été dernier ça a duré trois semaines, l'été d'avant c'était durant un mois. On manque d'eau tous les ans désormais". Et donc tous les jours en été, désormais, il doit transporter plusieurs bidons d’eau de chez son voisin : une centaine de litres au total ! Sachant qu’un Français consomme en moyenne 150L par jour. Il faut donc en plus faire attention. Une vraie expérience de décroissance subie...

"Il faut agir tout de suite, si rien n'est fait maintenant, alors que la situation est déjà dramatique, qu'est-ce-que ce sera dans quelques années ?" s'interroge le Vosgien. A court terme, il va donc investir dans une cuve de 1 000 litres. Mais à moyen terme, il espère surtout que l’Etat va faire plus pour le climat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess