Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'arrêté anti-pesticides de la ville de Delle suspendu par le tribunal administratif

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Après celui d'Audincourt, dans le Doubs, l'arrêté anti-pesticides pris par la ville de Delle, dans le Territoire de Belfort a lui aussi été suspendu ce mardi par le tribunal administratif de Besançon.

Une campagne militante contre l'utilisation des pesticides (photo d'illustration)
Une campagne militante contre l'utilisation des pesticides (photo d'illustration) © Radio France - Benjamin Mathieu

La décision est tombée : le juge des référés du tribunal administratif de Besançon a suspendu ce mardi l'arrêté anti-pesticides que la ville de Delle avait pris début septembre. L'arrêté avait été contesté par la Préfecture du Territoire de Belfort devant le tribunal administratif, via une procédure d'urgence.

"L'arrêté est suspendu, le temps qu'un autre juge se prononce sur le fond, pour décider ou non de l'annuler, mais cette prochaine audience ne se tiendra pas avant plusieurs mois", fait savoir à France Bleu Madeleine Babes, avocate de la ville de Delle dans ce dossier.

Ce n'est pas une surprise mais c'est inquiétant

"Ce n'est pas une surprise puisque ce même tribunal administratif de Besançon a déjà suspendu l'arrêté anti-glyphosate de la ville d'Audincourt, mais c'est toujours inquiétant que le juge administratif ne tire pas les conséquences de la carence de l'Etat sur ce sujet", a-t-elle commenté.

L'avocate rappelle que ces derniers mois d'autres juges administratifs ont pris une décision inverse. Ce fut le cas mi-février en Alsace : le préfet du Haut-Rhin avait demandé la suspension de l’arrêté pris par la commune de Walheim, or cette demande a été rejetée par le tribunal administratif de Strasbourg.

En novembre 2019 également, le juge des référés du tribunal administratif de Cergy-Pontoise avait rejeté le déféré-suspension du préfet des Hauts-de-Seine relatif à l’arrêté du maire d’Antony interdisant l’utilisation du glyphosate et de certains produits phytopharmaceutiques pour l’entretien des espaces extérieurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess