Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'été 2020, le plus sec depuis le début des mesures en France

-
Par , France Bleu

L'été qui vient de s'achever a été le moins pluvieux depuis le début des mesures des précipitations en France en 1959, et l'un des plus chauds qu'ait connu le pays. Avec le dérèglement climatique le phénomène devrait se répéter et provoquer des sécheresses agricoles à répétition alerte Météo France.

L'été qui vient de s'achever a été le plus sec depuis le début des mesures des précipitations en France en 1959, selon Météo-France (illustration).
L'été qui vient de s'achever a été le plus sec depuis le début des mesures des précipitations en France en 1959, selon Météo-France (illustration). © Maxppp - Jean-Luc Flémal/BELPRESS

Une sécheresse exceptionnelle qui pourrait devenir la norme. L'été que nous venons de vivre "a été le plus sec depuis le début des mesures en France" selon les données recueillies par Météo France. Entre le 21 juin et le 20 septembre, il est tombé 102 mm de pluie contre 190 mm en moyenne, un niveau exceptionnellement bas, jamais mesuré auparavant. Les étés 2019 (109 mm) et 2018 (115 mm) avaient déjà battu des records, laissant les sols extrêmement secs.

Cumul de précipitations agrégrées du 21 juin au 20 septembre (1959-2020)
Cumul de précipitations agrégrées du 21 juin au 20 septembre (1959-2020) - Capture d'écran Météo France

Le quart Nord-Est particulièrement touché

Cette sécheresse agricole est particulièrement marquée sur un grand quart Nord-Est du pays relève Météo France. "Une situation qui ne se produit en moyenne qu'une fois tous les 25 ans" mais qui pourrait se répéter dans les années à venir.

"La sécheresse agricole, des sols, dépend de deux facteurs : les pluies (sécheresse météorologique) et l'évaporation", précise Michèle Blanchard, climatologue à Météo France. "Cela fait trois étés successifs que l'on cumule déficit de précipitations et vague de chaleur, et c'est ce qui nous inquiète : avec le dérèglement climatique, les températures évoluent et sont de plus en plus élevées. Cela signifie que dans le futur, les étés sans pluie provoqueront des sécheresses agricoles à répétition, avec des conséquences sur la production."

Les sols sont extrêmement secs, en particulier sur un large quart nord-est.
Les sols sont extrêmement secs, en particulier sur un large quart nord-est. - Capture d'écran Météo France

Des sécheresses agricoles à répétition

"La biodiversité, l'énergie, l'eau potable dépendent aussi de l'humidité des sols", fait valoir la climatologue. "Si le débit diminue, l'eau des rivières s'échauffe et cela a des conséquences sur la biodiversité, des poissons ne survivent pas dans une eau trop chaude ;  cela peut aussi compliquer le refroidissement de centrales nucléaires qui puisent l'eau des rivières."

Si le niveau des nappes phréatiques ne suscite pas d'inquiétudes grâce aux pluies de l'automne et de l'hiver 2019, "on constate que les étés sont de plus en plus synonymes de sécheresse" indique Michèle Blanchard et tout porte à croire que le réchauffement climatique va encore intensifier ces épisodes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess