Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

L'Ozone, un polluant de plus en plus présent en Berry

-
Par , France Bleu Berry

Journée spéciale France Bleu consacrée à la qualité de l'air. Présence de pesticides, de particules fines... Cette pollution est aussi à l'origine du réchauffement climatique. Un vrai cercle vicieux puisque le réchauffement climatique accentue les effets de cette pollution.

Les gaz d'échappement, entre autres, favorisent la formation de l'ozone par temps chaud.
Les gaz d'échappement, entre autres, favorisent la formation de l'ozone par temps chaud. © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

En période de canicule, et on en a eu la preuve ces deux derniers étés en Berry, on doit affronter un autre polluant : l'Ozone qui se forme par fortes températures... L'ozone est ce qu'on appelle un polluant secondaire. Lorsqu'il fait chaud, l'oxyde d'azote, issu de la circulation automobile et les composés volatiles contenus  notamment dans les solvants, réagissent et favorisent l'apparition d'ozone. Des trop fortes concentrations peuvent avoir des conséquences pour la santé de personnes fragilisées comme les asthmatiques : " L'ozone va provoquer une toux sèche et une gêne respiratoire explique Christophe Corbel, ingénieur sanitaire à l'agence régionale de Santé. Et les personnes les plus vulnérables avec une gêne respiratoire pré-existante sont affectées dès les plus bas niveaux de pollution. L'augmentation de l'ozone entraîne des hospitalisations et des décès prématurés." L'ozone peut aussi indisposer les personnes cardiaques. 

La circulation automobile peut favoriser l'apparition d'ozone l'été, mais elle n'est pas la seule responsable. - Radio France
La circulation automobile peut favoriser l'apparition d'ozone l'été, mais elle n'est pas la seule responsable. © Radio France - Michel Benoit

A l'avenir, il faudra donc sans doute être encore plus sévère sur les rejets de certains polluants atmosphériques : " Il faudra aller plus loin sur la réduction des polluants précurseurs qui sont les oxydes d'azote et les composés organiques volatiles. On était parvenu à diminuer assez fortement leur présence depuis une une dizaine d'années, mais les canicules à répétition vont sans doute nous inciter à en faire encore plus.  Il faudra utiliser moins de solvants que ce soit pour les particuliers comme dans l'industrie, recommande Patrice Colin, directeur de Ligair, l'institut qui surveille la qualité de l'air en région Centre Val de Loire. Il faudra aussi limiter davantage les rejets liés à la circulation automobile et à toutes sortes de combustion." Les solvants que l'on retrouve par exemple dans le white spirit couramment utilisé chez soi pour bricoler. Heureusement,  l'ozone est un gaz instable. Dès que la température baisse, sa concentration diminue. On y est également beaucoup moins exposé si on reste en intérieur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu