Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L-PEA appelle aux dons pour déménager son sanctuaire pour animaux dans un enclos de chasse en Creuse

-
Par , France Bleu Creuse

L'association antispéciste veut récolter 350 000 euros pour acquérir un enclos de chasse en Creuse. Au-delà du symbole, cet achat permettrait de déménager son sanctuaire pour animaux dans un site unique, mieux adapté.

William Lenoir espère récolter 350 000 euros pour acheter un enclos de chasse en Creuse.
William Lenoir espère récolter 350 000 euros pour acheter un enclos de chasse en Creuse. - L-PEA

L'association creusoise L-PEA lance un appel aux promesses de don. Depuis deux ans, elle a ouvert un sanctuaire en Creuse pour les animaux d'élevage sauvés de l'abattoir. Elle recueille une cinquantaine de volailles, de chèvres, d'ânes, de bovins, et même un cochon. Ils sont pour le moment répartis sur trois sites différents, ce qui complique le travail au quotidien, et la place commence à manquer. L-PEA cherche donc un nouveau terrain d'ici la fin de l'année.

"Le sanctuaire est en danger"

Pour le moment, le sanctuaire se trouve sur des terrains loués ou prêtés. Le but est de regrouper tous les animaux sur un même site, et de pouvoir construire des installations pérennes. "Le sanctuaire est en danger à court terme si nous ne possédons pas un minimum d'installations et dix hectares de prairies attenantes pour y faire pâturer les bovins", explique William Lenoir, président de L-PEA. 

Acheter un enclos de chasse, un symbole pour le président de L-PEA

L'association compte une cinquantaine d'animaux : bovins, chèvres, cochons, ânes et volailles.
L'association compte une cinquantaine d'animaux : bovins, chèvres, cochons, ânes et volailles. - L-PEA

"Reconvertir un lieu de mort en lieu de vie"

Acheter un terrain adéquat coûterait 200 000 euros, estime William Lenoir. Pourtant, l'association cherche à récolter 350 000 euros. Elle espère en fait profiter de ce déménagement pour réaliser une action symbolique, en achetant un enclos de chasse, en vente actuellement en Creuse : "L'enclos de chasse correspond aux besoins du sanctuaire, mais surtout ça permettrait de reconvertir un lieu de mort en lieu de vie, d'en faire un endroit où les animaux seront mis à l'abri."

Acquérir cet enclos de chasse permettrait à l'association antispéciste de poursuivre ses combats contre la chasse et l'élevage : "Même si nous sommes dans un contexte rural, beaucoup de personnes commencent à se poser des questions. Nous avons donc toute notre place pour mettre en place un projet symbolique pour faire avancer la cause antispéciste dans ce département", assure William Lenoir.

1,55% de l'objectif atteint

Le pari est loin d'être gagné pour l'association creusoise : pour le moment, elle n'a récolté que 5000 euros de promesses de don, soit 1,55% de la somme attendue. William Lenoir compte beaucoup sur le soutien de personnalités pour faire avancer sa cause : "Il suffit qu'une célébrité s'engage à nos côtés pour que l'on fasse un bond en deux jours."

"Recueillir une telle somme, c'est un pari !" - William Lenoir, président de L-PEA

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu