Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'usine Fregata Hygiène reconnaît la pollution chimique qui a causé la mort de 1.100 truites dans une rivière

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Isère

L'entreprise Fregata Hygiène assume son entière responsabilité dans la pollution de la rivière La Fure située entre Apprieu et Rives en Isère. La matière chimique déversée a asphyxié plus de 1.100 poissons.

L'entreprise qui produit du papier hygiénique se situe au bord de la rivière La Fure
L'entreprise qui produit du papier hygiénique se situe au bord de la rivière La Fure - Capture d'écran Google Maps

C'est bien la fuite d'un produit qui a provoqué la mort de 1.100 truites dans La Fure, entre Apprieu et Rives en Isère. Comme l'a affirmé l'association de pêche de Rives lundi, l'usine Fregata Hygiène, basée au bord de la rivière à Charavines, en est à l'origine. 

Au moins mille poissons morts

Des centaines de poissons inanimés ont été retrouvés sur plusieurs kilomètres entre lundi et mardi à cause d'une pollution de la rivière. Le premier décompte faisait d'abord état de 900 poissons morts, mais il est passé à plus de 1.100 dans les 24 heures suivantes et risque encore d'augmenter. L'entreprise Fregata Hygiène, qui produit notamment du papier hygiénique, reconnait une fuite accidentelle. 

Le déversement a eu lieu ce lundi matin lors d'une livraison d'un produit : le tuyau qui permet le transfert du liquide du camion citerne à la cuve de l'usine s'est rompu. "Cet incident a généré un déversement accidentel d'un produit qui entre dans la fabrication des papiers que nous produisons. C'est un produit liquide, que nous appelons la résine, qui ne présente pas de toxicité intrinsèque. Mais il présente l'inconvénient d'avoir une demande chimique en oxygène importante" explique Daniel Trioulleyre.

Une mort par asphyxie

Le directeur de l'entreprise iséroise ajoute que quand le produit arrive dans l'eau, il l'appauvrit en oxygène "c'est ça qui est à l'origine de la mortalité des poissons." Les 1.100 truites sont donc mortes par asphyxie. 

Le directeur de l'usine Fregata a informé les autorités compétentes et va chercher des solutions pour remettre le milieu naturel en état : "_Nous avons informé la Direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement d'Auvergne-Rhône-Alpes (DREAL) et la police de l'eau pour effectuer les constats et expliquer la façon dont se sont passées les choses." _

"Nous assumons la totalité de notre responsabilité et nous avons bien pour ambition de mettre en place des solutions qui éviteront définitivement toute récidive." Le directeur de Fregata Hygiène se dit ouvert à la discussion avec l'association de pêches de Rives qui a, d'ores et déjà, porté plainte. Des études sont menées depuis de le début de la semaine dans La Fure pour évaluer les dégâts sur le milieu aquatique. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess