Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

La Camargue de plus en plus menacée par l'érosion

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu Gard Lozère
Camargue, France

C'est un phénomène qui progresse un peu plus chaque année : le trait des côtes en France diminue, l'érosion gagne du terrain jusqu'au point de s'inquiéter pour les habitations. Les Saintes-Marie-de-la-Mer en Camargue pourraient d'ailleurs bien disparaître de la carte dans quelques années.

Le littoral en Camargue plus que jamais menacé par l'érosion.
Le littoral en Camargue plus que jamais menacé par l'érosion. © Maxppp - Tim Somerset

C'est un fait : le recul du trait de côte en France est immuable, 0,50 m à 1,50 m par an selon les régions depuis 50 ans. De quoi changer la carte postale dans la région. Les secteurs les plus exposés à l'érosion : la Camargue, l'embouchure de L'Argens sur la plage de Fréjus ou encore du Gapeau. 

Selon un rapport du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’évolution du Climat) de septembre 2019, les effets collatéraux du réchauffement climatique ont doublé en une trentaine d’années. La réduction de la banquise augmente le niveau de la mer de 3,6 mm par an, deux fois plus qu’au début de la révolution industrielle du 19e siècle, et pourrait atteindre plus d'un mètre en Camargue d'ici 2100. 

En raison de cette menace permanente, le gouvernement annonce vouloir "relocaliser" les logements menacés par l'érosion maritime, soit entre 5.000 et 50.000 habitations d'ici 2100. Et la commune des Saintes-Marie-de-la-Mer exposée au problème depuis des années pourrait être concernée, même si cela relève bien sûr de décisions politiques. Une chose est sûre, il y a urgence explique Alexis Stépanian, expert littoral au Bureau de Recherches Géologiques et Minières de Marseille.

"Les Saintes-Marie-de-la-Mer, c'est un territoire qui lutte depuis des années contre l'érosion à grands renforts d'aménagements lourds d'ouvrages, mais qui vont montrer sans doute leur limite en raison du changement climatique et de l'augmentation du niveau de la mer".

C'est bien ce point qui est inquiétant : les techniques mises en place sont limitées, dans le temps, mais aussi financièrement. La nature reprend toujours ses droits. 

"Il faudra mettre en place des opérations pour déplacer les enjeux sur la bande littorale. Déplacer la population, cela reste un choix politique. Nous en tant qu'experts, on essaie de mettre en garde, mais c'est compliqué d'avoir une échéance précise". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu