Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS. La Celle-Dunoise crée une "Bible de la biodiversité" pour recenser la faune et la flore

-
Par , France Bleu Creuse
La Celle-Dunoise, France

C'est une première en Creuse : la Celle-Dunoise prépare un atlas de la biodiversité. Ce gros livre recense toutes les espèces d'animaux et de végétaux observées dans la commune. Il vise à sensibiliser les habitants à la richesse et la protection de la nature.

Bénévoles et salariés d'associations sont allés sur le terrain pour inventorier les espèces de faune et de flore de la Celle Dunoise.
Bénévoles et salariés d'associations sont allés sur le terrain pour inventorier les espèces de faune et de flore de la Celle Dunoise. - Jody Berton

La Celle-Dunoise se dote d'un atlas de la biodiversité, une sorte de Bible qui répertorie la faune et la flore de la commune. Ce genre d'inventaire existe un peu partout en France mais ce sera une première en Creuse.

Pour mener à bien ce travail titanesque, une douzaine d'associations ont travaillé main dans la main : par exemple le Conservatoire botanique national du Massif central, le groupe mammalogique et herpétologique du Limousin et la Ligue de protection des oiseaux (LPO). Le tout est piloté notamment par le Centre permanent d'initiatives pour l’environnement (CPIE) des pays creusois.

Des espèces remarquables observées

Dans un premier temps, il a dû compiler toutes les données existantes en termes de faune et de flore sur la commune. Ensuite, des spécialistes et des bénévoles ont mis leurs bottes et sont allés sur le terrain : "Chacun a pu contribué à la base de donnée en disant j'ai vu tel oiseau à tel endroit. Ensuite, on vérifie les coordonnées et out un tas de cohérences scientifiques pour vérifier s'il s'agit bien de cette espèce", explique Jody Berton, éducateur à l'environnement au CPIE des pays creusois. Par exemple, 89 espèces d'oiseaux ont été recensées.

Parmi les espèces remarquables observées, une bruyère à balais ou le busard Saint-Martin, espèce protégée qui niche sur une lande humide au sud de la commune. Mais l'intérêt de l'atlas est aussi de mettre en lumière la faune et la flore du quotidien selon Jody Berton :

Au-delà des stars, il y a aussi tous les animaux communs. Par exemple, on ne fait plus attention au merle noir et pourtant il a un intérêt, il participe à un écosystème. Il faut préserver ces milieux.

Un atout touristique

Le meilleur moyen de les préserver est de sensibiliser les habitants. Cet atlas doit donc être très pédagogique : "On a imaginé un livre format A3 avec beaucoup de couleurs et beaucoup de cartes à manipuler pour se rendre compte de la diversité des espèces. Le but est que les gens le consultent, et pas qu'il reste au fond d'un placard !" sourit Anaëlle Tavernier, animatrice et chargée de projet au CPIE des pays creusois.

Cet atlas devrait être prêt en mars ou avril. Le projet a coûté 15 000 euros, il est financé aux deux tiers par la commune. Il y aura des exemplaires à la mairie, dans les écoles et à l'office de tourisme. Il pourra ainsi donner des idées aux promeneurs, souligne Jody Berton :

Au lieu de voir l'environnement comme une contrainte, on en fait une opportunité en disant : "Venez profitez du bord de Creuse et voir passer le cingle plongeur ou un martin pêcheur." Ça fait comme une petite chasse au trésor, on observe les espèces qui figurent sur l'atlas.

Gilles Chesterman, animateur de la LPO en Creuse, espère que l'atlas permettra aussi, à l'avenir, de voir les évolutions des espèces, car 30% des oiseaux ont disparu du Limousin en quinze ans, comme la pie-grièche à poitrine rose.

Parmi les causes : le dérèglement climatique, la destruction ds habitats et notamment des haies. A chaque fois qu'on perd une espèce, on perd un peu de biodiversité et en cascade c'est toute la chaîne alimentaire qui est touchée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu