Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pesticides : la Charente-Maritime est le plus gros acheteur de glyphosate

-
Par , France Bleu La Rochelle

La Charente-Maritime est le département français qui achète le plus de glyphosate, cet herbicide classé "cancérogène probable". La Charente est le quatrième, selon l'association Générations Futures qui publie une carte sur le sujet ce jeudi.

Le glyphosate est surtout connu du grand public sous la marque Rounup, de Monsanto
Le glyphosate est surtout connu du grand public sous la marque Rounup, de Monsanto © Radio France - Lagain Aurelie

C'est un herbicide classé "cancérogène probable" depuis 2015, et dont la France a promis de diminuer de moitié les usages d'ici à l'année prochaine. Mais le glyphosate reste très utilisé, et plus particulièrement en Charente-Maritime. Selon la carte publiée jeudi 11 mars par l'association Générations Futures, la Charente-Maritime est le département français qui a le plus acheté de glyphosate en 2019 : 241 tonnes. Devant la Gironde, la Marne. La Charente est quatrième.

L'association s'appuie sur les données publiques pour établir cette carte. En prenant en compte l'ensemble des pesticides, elle établit que c'est la Gironde, département viticole, qui est numéro 1, avec plus de 3.000 tonnes de produits achetés en 2019. Le 10 mars 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), placé auprès de l’Organisation mondiale de la santé, a déclaré que le glyphosate devait désormais être classé cancérogène probable pour l’homme. En 2017, Emmanuel Macron avait promis que son usage serait totalement interdit au plus tard trois ans après. Mais sa promesse a été progressivement abandonnée, face à la pression des agriculteurs traditionnels, qui demandent des alternatives.

L'objectif français est maintenant de diminuer de 50% l'utilisation du glyphosate dans le pays d'ici 2022. Ce désherbant est surtout connu du grand public sous sa marque Roundup, du géant Monsanto.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess