Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

La charte sur l'épandage des pesticides en Meurthe-et-Moselle critiquée par les associations environnementales

Par

Une charte d'engagement des agriculteurs sur l'épandage des produits phytosanitaires, rédigée par la Chambre d'agriculture de Meurthe-et-Moselle, est actuellement ouverte à la consultation publique. Flore 54, association environnementale, parle d'une "mascarade".

Une charte d'engagement des agriculteurs sur l'épandage des pesticides est ouvert à la consultation publique jusqu'au 25 juin. Une charte d'engagement des agriculteurs sur l'épandage des pesticides est ouvert à la consultation publique jusqu'au 25 juin.
Une charte d'engagement des agriculteurs sur l'épandage des pesticides est ouvert à la consultation publique jusqu'au 25 juin. © Maxppp - Sebastien JARRY

Vous avez jusqu'au 25 juin pour donner votre avis sur la charte élaborée par la chambre d'agriculture de Meurthe-et-Moselle , concernant l'épandage des pesticides. Suite au décret du 27 décembre 2019, le ministère de l'Agriculture a en effet demandé aux Chambres d'agriculture de rédiger des chartes départementales détaillant les engagements des agriculteurs, notamment sur les types de produits utilisés et les distances entre les habitations et les zones d'épandages. Le document, encore à l'état de projet, est ensuite proposé à la consultation des riverains, avec l'appui des préfectures. L'objectif étant de favoriser le dialogue avec les citoyens sur ce sujet tendu.

Publicité
Logo France Bleu

C'est une charte complètement bidon ! Elle va  restreindre les distances imposées par les règlements, qui sont déjà minimales

Mais pour Réynald Rigolot, le président de Flore 54, association environnementale de Meurthe-et-Moselle, cette charte n'est qu'une "mascarade" : "c'est une charte complètement bidon, qui n'a aucun sens car elle va  restreindre les distances imposées par les règlements, qui sont déjà minimales" s'insurge-t-il.

Pour les produits phytosanitaires classés comme néfastes, la distance de 20 m avec les habitations reste incompressible. Mais pour les autres produits, en effet, les distances de 10 et 5 m en fonction des cultures, pourront être réduites jusqu'à 5 et 3 m, sous conditions

Un cadre strictement scientifique selon la Chambre d'agriculture

Le président de la Chambre d'agriculture de Meurthe-et-Moselle, Laurent Rouyer, assure que la charte respecte le cadre scientifique : "il y a un cadre juridique, défini par l'ANSES notamment, donc par le monde scientifique. Ce n'est pas la profession agricole qui a planté le cadre. Et ensuite dans ce cadre-là, la question est de savoir où placer le curseur, c'est le sujet de cette concertation publique."

Un argumentaire qui ne satisfait pas Flore 54. L'association juge que la charte donne trop de latitude aux agriculteurs et qu'elle n'impose pas une communication suffisante auprès des riverains. L'association a donc quitté le comité de pilotage au cours de l'élaboration du texte. "On a fait des propositions, des contre-propositions, assure Réynald Rigolot. Ils ont systématiquement imposé leur charte sans aucune concertation."

Un projet de charte alternative par Flore 54

Laurent Rouyer assure regretter le départ de l'association. "On entend des messages divers et variés venus de la société civile, on les comprend, assure le président de la Chambre d'agriculture. Il faut qu'on trouve un pacte économique et social avec la société."

Flore 54, accompagnée d'autres associations environnementales de Meurthe-et-Moselle, a déposé un projet de charte alternative, sur le site de la consultation publique . Les contributions des riverains seront étudiées à partir du 25 juin puis présentées à la préfecture. L’objectif est d’avoir une charte consolidée pour l’automne.

Consulter la charte et donner son avis

Sur le site internet de la Chambre d'agriculture de Meurthe-et-Moselle, accessible ici .

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu