Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La chenille processionnaire : un fléau pour les hommes et les animaux dans les parcs de Cléon

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu
Cleon, France

Elles sont apparues en 2019 à Cléon mais cette année c'est pire. La ville doit faire face à une surpopulation de chenilles processionnaires dans les chênes. Leur poils sont très urticants pour les hommes et les animaux. La ville a donc acheté un aspirateur à nids pour lutter contre l'invasion.

Les agents de la ville sont équipés d'une combinaison et d'un masque pour se protéger des poils très urticants des chenilles.
Les agents de la ville sont équipés d'une combinaison et d'un masque pour se protéger des poils très urticants des chenilles. © Radio France - Christine Wurtz

Elles ne mesurent que quelques centimètres. Elles sont plutôt mignonnes ces petites chenilles processionnaires, noires et jaunes aux longs poils blancs. Le problème, c'est qu'elles sont trop nombreuses dans les arbres des parcs de la ville de Cléon, en Seine-Maritime. A tel point que la municipalité a dû condamner certains espaces verts. Les promeneurs se plaignaient de sévères démangeaisons, provoquées par le contact des poils très fins et presque invisibles que libèrent ces chenilles et qui se déposent un peu partout sur les bras, les jambes, le cou. Au bout de quelques heures apparaissent des boutons rouges et des démangeaisons qui durent parfois plusieurs jours. "Les gens venaient me voir et me disaient , j'en peux plus David, je dors plus, je craque" rigole David Vatier, responsable cadre de vie à Cléon, qui prend néanmoins le problème très au sérieux car non seulement elles gâchent la vie des habitants, mais elles fragilisent les arbres en grignotant leurs feuilles. 

Ces nids contiennent des milliers de chenilles, dont les poils transparents provoquent de sévères démangeaisons.
Ces nids contiennent des milliers de chenilles, dont les poils transparents provoquent de sévères démangeaisons. © Radio France - Christine Wurtz

"Elles nichent dans les chênes qui constituent 90% de la population des arbres de la ville" explique Xavier Le Delmat, le directeur adjoint des services techniques. Il peut y avoir 4 ou 5 nids dans chaque sujet, ce qui fait plusieurs centaines de nids dans un parc. On les repère plutôt en hauteur, dans des cocons blancs qui ressemblent un peu à une barbe à papa. A l'intérieur, des milliers de chenilles. Certaines sont mortes, mais les vivantes se cachent à l'intérieur. Jusque là, la ville de Cléon avait adopté un plan de bataille qui suffisait à réguler leur population. Des pièges à phéromones et des nids de mésanges qui sont leurs prédateurs naturels. Mais cette année, il a fallu investir dans un matériel qui va agrandir l'arsenal : un aspirateur à nids

L'aspirateur permet de déloger les nids qui sont ensuite envoyés à l'incinération.
L'aspirateur permet de déloger les nids qui sont ensuite envoyés à l'incinération. © Radio France - Christine Wurtz

Grâce à une nacelle, les agents de la ville peuvent ainsi aspirer les nids. Les sacs sont ensuite scotchés, enfermés dans des bacs et envoyés à l'incinération. Un investissement de 5500 euros pour la ville mais qui sera rapidement amorti. La municipalité espère ainsi pouvoir rendre les parcs et les espaces boisés aux habitants, qui pourront à nouveau s'y promener en toute sécurité. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu