Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

La communauté d'agglomération du Cotentin s'engage dans la transition écologique

-
Par , France Bleu Cotentin

La communauté d'agglomération du Cotentin a signé ce vendredi un contrat de transition écologique avec l'État et différents partenaires. Il résume leurs objectifs en matière d'écologie et englobe 23 actions.

Les différents partenaires réunis à l'hôtel de ville de Valognes ce vendredi
Les différents partenaires réunis à l'hôtel de ville de Valognes ce vendredi © Radio France - Raphael Cann

Manche, France

A l'hôtel de ville de Valognes ce vendredi 21 décembre, la communauté d'agglomération du Cotentin a signé avec l'État et différents partenaires un contrat de transition écologique. Il fixe leurs objectifs dans le domaine et permettra le suivi de 23 actions.

Ces grandes orientations sont actés pour 3 ans pour un budget de 16 millions d'euros. Dans ce programme figure par exemple : la conversion de la flotte de bus diesel au biogaz, l'accompagnement des communes pour obtenir le label "plages sans déchets plastiques" ou encore des chantiers d'insertion pour le maraîchage bio.

L'alimentation durable est les axes de ce projet, "pour permettre aux producteurs de produire et aux consommateurs de consommer bio", résume Gérard Gavory, préfet de la Manche. "Nous allons favoriser les circuits courts, il y a déjà des filières, et d'autres peuvent encore se développer."

Un contrat "eau et climat"

Un contrat de territoire "Eau et climat" a également été signé notamment pour préserver les ressources en eau potable. "On le sait déjà, quel que soit le scénario, la quantité d'eau dans les cours au moment le plus sec sera 10% inférieur à ce qu'ils sont aujourd'hui", précise Frédéric Chauvel, directeur territorial de l'agence de l'eau Seine-Normandie.

"Dans certains scénarios, on est à 30% inférieur, c'est énorme", poursuit-il. L'ambition est de s'assurer que les pluies s'infiltrent dans les nappes, plutôt que de repartir dans la mer. "Les mares par exemple, sont des zones importantes pour garder l'eau dans nos souterrains."

Certains ont encore en tête la sécheresse cette été et les restrictions d'eaux mises en place. "Nous avons vécus des phénomènes exceptionnels, mais nous savons qu'ils peuvent se reproduire", affirme Jean-Louis Valentin, président de l'agglomération du Cotentin. "La question de la préservation de la ressource en eau va devenir centrale."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu