Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - La distillerie centenaire de Lessy et son nouvel alambic : "C'est notre patrimoine"

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

La commune de Lessy dispose d'une distillerie municipale presque centenaire équipée d'un nouvel alambic depuis cette année. Un rituel élevé au rang de patrimoine vivant qui permet aux habitants du village et des communes alentours de transformer leurs fruits du verger en eau-de-vie chaque hiver.

Roland et Emmanuel nettoient la cuve avant de distiller la "petite eau", pour produire l'eau de vie finale
Roland et Emmanuel nettoient la cuve avant de distiller la "petite eau", pour produire l'eau de vie finale © Radio France - Natacha Kadur

La distillerie municipale de Lessy, une commune située près de Metz, est équipée d'un nouvel alambic que ses habitants peuvent louer pour transformer leurs fruits du jardin en eau-de-vie. Ses usagers ont à cœur de préserver cette tradition élevée au rang de patrimoine, qu'ils célèbrent en toute convivialité. 

La distillerie municipale de Lessy
La distillerie municipale de Lessy © Radio France - Natacha Kadur

Dans une ruelle du centre village, une odeur de confiture chaude s'échappe des vitres embuées de ce petit local. Les habitués se réunissent autour de cet alambic comme dans un bistrot. 

Pour Emmanuel Bastien, qui distille sa mirabelle ici depuis près de 30 ans, ce rendez-vous c'est d'abord celui d'avec les copains. "C'est convivial car on est avant tout une bande d'amis. Le midi on déjeune ensemble donc c'est ça qui est sympa, y a le casse-croûte. C'est le plaisir d'être ensemble", s'enthousiasme-t-il. 

Le nouveau chaudron de l'alambic
Le nouveau chaudron de l'alambic © Radio France - Natacha Kadur

Patrimoine vivant 

Il avait rendez-vous dès 7 heures du matin avec son ami Roland pour perpétuer cette tradition, reproduisant les mêmes gestes que ceux appris auprès de leurs parents ou grands-parents : " On aime retrouver les mouvements, la chaleur, les odeurs, comprendre ce qui se passe, voir si l'alcool sort des tuyaux. Mes enfants m'ont déjà demandé à apprendre à distiller".

C'est notre patrimoine et on veut le conserver - Le maire de Lessy

Pour Jean-François Losch, maire de Lessy, cette initiative valorise les vergers environnants : "Ça va dans le bon sens puisqu'on est sur des circuits courts, une production locale. Sur le site du mont Saint Quentin à côté, il y aura aussi un espace dédié à la viticulture et à la culture. Cette initiative de distillerie fait partie d'un ensemble. C'est notre patrimoine et on veut le conserver ", commente l'élu. 

Production artisanale

L'ancien alambic de la commune avait été endommagé. Il a été remplacé par un équipement d'occasion, et son usage est accompagné d'un nouveau règlement. Chaque particulier souhaitant l'utiliser doit verser une caution de 1.500 euros. Les néophytes seront encadrés pour les premiers temps par Roland, habitant de Lessy.

Les gens passent devant, mais ils s'arrêtent - Jean François Losch

" On a conservé une chaudière au bois et pas au gaz comme cela se fait maintenant, c'est ce qui fait son charme. Au delà du rendement, l'idée c'est de garder cet état d'esprit, cette âme. Vous voyez les gens passent, mais ils s'arrêtent. C'est quelque chose qui est important pour nous", se félicite le maire de la commune.

Ce sont des arbres de chez nous - Emmanuel Bastien, bouilleur de cru à Lessy 

Cette année, la récolte a été très abondante, donnant des fruits juteux et sucrés. La "petite eau", extraite de la première " cuite" des fruits, présente déjà une forte teneur en alcool. "Certains rajoutent du sucre pour booster un peu le nombre de litres d'alcool mais moi ça ne m'intéresse pas. Je préfère rester "bio", ce sont des arbres de chez nous. Il y a plus d'alcool oui, mais du bon alcool je dirais", commente Emmanuel. 

Mesure du degré d'alcool dans la petite eau, première extraite de la "cuite" des fruits pour faire de l'eau de vie
Mesure du degré d'alcool dans la petite eau, première extraite de la "cuite" des fruits pour faire de l'eau de vie © Radio France - Natacha Kadur
Emmanuel déclare sa production aux services des impôts
Emmanuel déclare sa production aux services des impôts © Radio France - Natacha Kadur
Roland fait brûler la "petite eau" pour évaluer son degré d'alcool. Quand elle ne s'enflamme plus, il peut la distiller à nouveau pour produire le "raffin", l'eau-de-vie finale
Roland fait brûler la "petite eau" pour évaluer son degré d'alcool. Quand elle ne s'enflamme plus, il peut la distiller à nouveau pour produire le "raffin", l'eau-de-vie finale © Radio France - Natacha Kadur

L'alambic peut être loué à la journée pour 35 euros par les habitants de Lessy, 50 euros pour les non-résidents, sur rendez-vous auprès de la mairie. La distillerie d'alcool est une activité encadrée qui doit être déclarée auprès des services des douanes. Les bouilleurs de cru s'acquittent d'une taxe calculée selon le volume de degrés d'alcool produit, ajustée par une remise sur le prix entier lorsqu'elle est pratiquée dans un cadre artisanal.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess