Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Haute-Vienne : la commune de Rilhac-Rancon collecte les masques pour les faire recycler

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

La commune de Rilhac-Rancon vient de lancer un dispositif de collecte des masques chirurgicaux usagés. Des bacs de récupération sont en place depuis le 16 décembre. Et la commune a trouvé un partenaire qui promet de mettre en place un processus pour les recycler complètement, d'ici six mois.

Bac collecte masques, avec Madame la Maire de Rilhac-Rancon
Bac collecte masques, avec Madame la Maire de Rilhac-Rancon © Radio France - Alain Ginestet

C'est une initiative originale, et pour l'instant peu répandue en Limousin. La commune de Rilhac-Rancon (4700 habitants), en Haute-Vienne, vient de lancer un dispositif de collecte des masques chirurgicaux usagés. Des bacs de récupération sont en place depuis le 16 décembre. Et la commune a trouvé un partenaire qui promet de mettre en place un processus pour les recycler complètement, dans les six mois qui viennent. 

Six points de collectes sont ainsi répartis sur la commune, comme à l'école, à la Mairie ou encore à l'espace Mazelle. Chaque habitant est invité à y déposer ses masques jetables, à l'unité ou par paquets fermés, comme on le fait en triant ses autres déchets ménagers. "L'idée, c'est bien sûr de faire du recyclage" explique Michel Baudu, l'Adjoint au Maire chargé de l'Environnement, "mais on est dans une problématique particulière car ce n'est pas un déchet banal, il ne peut pas être recyclé directement en raison de l'aspect sanitaire qui ne le permet pas, donc il fallait trouver une filière particulière qui s'engage à mettre en place une filière de revalorisation de cette matière" poursuit-il. 

Des masques recyclés dans des cintres, des bacs plastiques ou du mobilier urbain !

Et cela, c'est l'affaire de la "Boîte à papier", une entreprise de Limoges, reconnue, spécialisée dans le traitement des déchets. Après désinfection drastique, "l'idée est de réutiliser la matière contenue dans les masques" explique Philippe Nouhaud, le responsable affaire et développement de la Boîte à papier, "et d'en faire un matériau qui soit injectable pour faire d'autres pièces plastiques. Donc on va faire une autre matière pour faire d'autres produits" résume-t-il au micro de France Bleu Limousin. 

Quels produits ? "Des cintres par exemple", comme le fait l'entreprise Plaxtil de Châtellerault, "ou encore des boîtes de collecte ou des bacs de récupération en plastique, ou bien du mobilier urbain, pourquoi pas", explique encore Philippe Nouhaud, qui précise que ce nouveau circuit de recylage sera effectif dans les six mois qui viennent, notamment avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine.

A Rilhac-Rancon, les masques seront récupérés toutes les deux semaines, dans les six points de collecte répartis sur la commune. La maire Nadine Burgaud, se dit très "fière que Rilhac soit la première commune à initier ce projet". Fière aussi que cette idée émane d'une habitante, qui avait précisément vu l'exemple de Poitiers. "Notre projet politique est simplement d'impliquer le citoyen dans la vie du territoire" a indiqué Nadine Burgaud. Et ce projet en est, il est vrai, une parfaite illustration.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess