Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La cueillette de certaines plantes sauvages réglementée dans le Parc national des Cévennes

-
Par , France Bleu Gard Lozère
Florac-Trois-Rivières

2.300 espèces végétales sont répertoriées dans le cœur du Parc national des Cévennes. Pour protéger ce patrimoine, la cueillette de certaines d'entre elles est encadrée.

Une fleur d'arnica
Une fleur d'arnica - Emeric Sulmont. PNC

On a tous eu envie un jour de ramener un bouquet de fleurs sauvages d'une balade. Dans le cœur du Parc national des Cévennes, on a le choix puisque pas moins de 2.300 espèces végétales y sont répertoriées. Le conseil d'administration rappelle que la cueillette est encadrée pour 56 d'entre elles : plantes, baies ou fruits à usage médicinal, aromatique ou condimentaire.

Que ce soit dans un cadre familial ou professionnel, l’objectif est de permettre des prélèvements en quantité raisonnable afin de ne pas mettre en péril la ressource. Les espèces végétales ne figurant pas dans cette liste sont strictement interdites à la cueillette.

Pas plus de deux litres par personne, par jour et par espèce

La cueillette à usage familial de ces 56 espèces végétales ne doit pas dépasser deux litres par personne, par jour et par espèce. Si la cueillette est réalisée dans le cadre d’un usage professionnel et commercial, une demande d’autorisation doit être obligatoirement adressée à l’établissement public. L’autorisation délivrée par le Parc national des Cévennes n’exonère pas de celle du propriétaire de la parcelle.

Quel qu’en soit l’usage, le prélèvement de la baie, de la fleur, du bourgeon, de feuilles, de rameaux ou de rosettes est effectué de façon manuelle, sans arrachage ou prélèvement complet de la plante. À noter que des modalités particulières s’appliquent pour la cueillette de la myrtille, l’airelle rouge, la gentiane jaune et l’arnica. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess