Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La destruction de la source Croizat émeut jusqu'en Creuse

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

La source Croizat, source chaude naturelle située dans le Puy-de-Dôme, a été détruite il y a deux semaines, sur décision de la mairie de la Bourboule. La décision a indigné les Auvergnats mais aussi des Creusois qui avaient l'habitude de s'y rendre.

La source Croizat était très prisée des baigneurs.
La source Croizat était très prisée des baigneurs. - Remy Carruttys

"C'était la seule source chaude où l'on pouvait se baigner dans le centre de la France. Il n'y en a que six dans le pays. Maintenant la plus proche est dans les Pyrénées !" s’indigne Frank Martin, un habitué creusois de la source Croizat. Depuis le 14 avril, le bassin de la source chaude a été remplacé par un mur de pierre et un petit robinet. La mairie de la Bourboule a entamé des travaux de "mise en sécurité" de la source après des incivilités sur la zone, la rendant ainsi inaccessible à la baignade. En effet, si la source se trouve sur la commune du Mont-Dore, elle appartient à La Bourboule. 

La source a été en partie bouchée et la température de l'eau est redescendue à 25°C.
La source a été en partie bouchée et la température de l'eau est redescendue à 25°C. - Remy Carruttys

Une pétition a déjà recueilli plus de 3.000 signatures 

La décision n'est pas passée inaperçu chez les habitués de la source qui ont immédiatement réagi sur les réseaux sociaux. Parmi eux, se trouvent de nombreux Creusois. "C'était mon plaisir en hiver de traverser le département pour venir me baigner dans la source en pleine nature. On avait une superbe vue sur les étoiles la nuit, c'était un site magnifique", raconte Frank Martin, habitant de la Chapelle-Baloue.

Frank Martin n'a d'ailleurs pas hésité à adhérer au collectif "Sauvons la source Croizat" qui s'est créée en réaction à la destruction du site. Une pétition appelant à "la sauvegarde la source" a recueilli plus de 3 000 signatures en quelques jours. "Le but du collectif est de dialoguer avec la mairie et de proposer des aménagements pour rendre la source à nouveau accessible aux baigneurs."

Le maire de la Bourboule s'exprimera devant la presse, ce mercredi 21 avril.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess