Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

La fin des néonicotinoïdes, une bonne nouvelle pour les hérissons

Par

Lundi 23 janvier, le ministre de l'Agriculture a mis un terme à la dérogation pour l'utilisation des néonicotinoïdes. Ce type d'insecticide est notamment dangereux pour les abeilles, mais aussi pour les hérissons. Selon des associations, le petit mammifère disparaît à vue d'œil de nos campagnes.

Selon des associations, le hérisson disparaît à vu d'œil de nos campagnes. Selon des associations, le hérisson disparaît à vu d'œil de nos campagnes.
Selon des associations, le hérisson disparaît à vu d'œil de nos campagnes. © Maxppp - Colin Varndell

La faute aux insecticides, donc, qui tuent les insectes qu'utilise le hérisson pour se nourrir, mais pas seulement. Les pesticides et la bétonnisation font fuir les petites "boules piquantes". Jean-Xavier Duhart, membre de l'association Famille Hérisson, a fait de cette cause son combat. Déjà, en 2016, il mettait en ligne la pétition "Sauvons les hérissons, biodiversité en Danger !" qui demande, entre autres, l'arrêt des pesticides. Il a, depuis, recueilli près de 300 000 signatures.

Publicité
Logo France Bleu

S'inspirer du modèle anglais

En France, il n'existe aucune étude qui recense les populations de hérissons. C'est une honte, pour Jean-Xavier Duhart, qui souhaiterait que le pays s'inspire du modèle anglais. "Il y a énormément d'organismes, en Angleterre, qui ont démontré que le nombre de hérissons est passé de 30 millions dans les années 60 à 500.000 aujourd'hui", explique le spécialiste. Les associations françaises de sauvegarde de l'espèce estiment que près de 2 millions de hérissons disparaissent en France chaque année. Pour Jean-Xavier Duhart, il est urgent d'agir pour leur préservation. "Les Anglais ont, depuis plusieurs années, classé le hérisson sur la liste rouge des espèces en dangers vulnérables", insiste-t-il.

"La sentinelle de la biodiversité"

Pour le passionné, si la sauvegarde de l'espèce est si importante, c'est parce qu'elle est la "sentinelle de la biodiversité". En restaurant l'habitat des hérissons, on améliore celui d'autres êtres vivants, comme les insectes, les escargots, ou encore les limaces : un vrai plus pour les conditions de survie de la petite flore et de la petite faune.

Cette espèce est présente sur terre depuis 60 millions d'années, et ce serait une tragédie pour les associations de la voir disparaître. Pour Jean-Xavier Duhart, "si le hérisson ne peut pas vivre quelque part, l'humain ne peut pas y vivre non plus".

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu