Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La forêt des Landes menacée par la sécheresse ?

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Des chercheurs ont étudié pendant trois ans la régénération de la forêt landaise le long du littoral. La sécheresse estivale et la prolifération d'herbivores remettent en cause le renouvellement de ces pinèdes.

Pins des Landes
Pins des Landes © Radio France - Tomasz Ryba

La forêt landaise ne se renouvelle plus comme avant. Plus précisément, la forêt "dunaire" : cette bande de pins qui longe la côte atlantique le long des dunes. Depuis une vingtaine d'années, les agents de l'Office national des forêts (ONF), qui gèrent une grande partie de ces pinèdes, n'arrivent plus à faire pousser aussi facilement de nouveaux arbres. 

En cause ? La sécheresse et la prolifération d'herbivores, répondent les chercheurs de l'Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l'environnement (INRAE), à l'origine de l'étude. "Les jeunes pousses sont soumises à davantage de stress qu'avant", détaille Laurent Augusto, chercheur à l'INRAE, spécialiste des écosystèmes forestiers. "Les arbres n'arrivent plus à pousser correctement, ils meurent avant d'avoir atteint un stade qui les rend suffisamment résistants". 

Le dérèglement climatique probablement en cause

La succession de périodes estivales très sèches est le premier facteur qui empêche le bon renouvellement de la forêt dunaire. Selon l'INRAE, il pourrait s'agir là d'un des premiers effets du dérèglement climatique dans les forêts landaises. "Nous ne pouvons pas en être certains mais c'est assez probable", explique Laurent Augusto. "Dans cette région là, les forestiers n'avaient pas de souci jusque là. Ça a commencé dans les années 90 et ça n'a cessé d'empirer depuis. Sachant que les records de sécheresse tombent tous les uns derrière les autres depuis des années... Ce n'est pas certain qu'il y ait un lien, mais ce serait une drôle de coïncidence".

"Prolifération de cervidés"

La prolifération d'herbivores est l'autre cause de mortalité chez les jeunes pousses. "La population de cervidés (chevreuils, cerfs...) a beaucoup augmenté", rappelle le chercheur. Ces animaux se nourrissant en partie des jeunes arbres, leur multiplication est un danger supplémentaire. "Les loups ont disparu et il y a donc moins de prédateurs. De la même manière, les renards sont fortement chassés et ne menacent plus les autres herbivores... Il y a donc une prolifération dans les forêts", analyse l'INRAE. 

Quelle solution ?

Afin de contourner ces problèmes, les chercheurs préconisent de nouvelles pratiques forestières. "Lors de la coupe, il faudrait récolter seulement une partie des arbres et en laisser d'autres en place", conclut Laurent Augusto. "Cela permettrait de faire davantage d'ombre et de conserver un peu d'humidité, comme un parasol géant", explique le chercheur. 

D'autres pistes sont également évoquées pour réguler la population d'herbivores, comme l'installation de nichoirs à rapaces. La présence de ces oiseaux permettraient en effet de freiner la prolifération des rongeurs qui s'en prennent également aux jeunes pousses. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu