Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La liste rouge des espèces menacées de disparition dans le Poitou

-
Par , France Bleu Poitou

Au lendemain de la journée mondiale de la vie sauvage, on se penche sur la liste rouge des espèces menacées dans le Poitou. Sur les 3.472 espèces évaluées dans notre région, 402 sont en péril, 143 sont en voie d’extinction et 17 ont été rayées de la carte au cours de la dernière décennie.

Le papillon azuré, menacé de disparition dans la région.
Le papillon azuré, menacé de disparition dans la région. © Maxppp - Christian Wattier

Ce mercredi, c'était la journée mondiale de la vie sauvage. L'occasion pour le comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) de publier un état des lieux de la biodiversité sur le territoire national. Son bilan est inquiétant : plantes, animaux, insectes… Sur les 14.000 espèces recensées en France, près de 2.500 sont directement menacées d’extinction.

Dans notre région, grâce à l'aide d'associations environnementales, nous avez épluché les données locales de cette liste rouge. Quelles sont les animaux ou les plantes de Poitou-Charentes qui pourraient prochainement disparaître ?

Le faucon pèlerin en grand danger

Les oiseaux nicheurs paient un lourd tribut. Avec 44% d’espèces menacées. Le butor étoilé a disparu de nos contrées, tout comme la pie-grièche à poitrine rose. Le faucon pèlerin est en danger critique, il n’y a plus qu’une quinzaine de couples dans le Poitou.

Le butor étoilé a disparu de nos contrées.
Le butor étoilé a disparu de nos contrées. © Maxppp - Hellio & Van Ingen

Idem pour la bécassine des marais ou le râle des genêts. Une libellule, l’arigon joli, est sur la sellette. Du côté des papillons, le fadet des laiches s’est éteint dans le marais poitevin et l’azuré du thym n’est plus présent en Deux-Sèvres.

Un mammifère, le vison d’Europe, présent autrefois dans le Sud-Vienne est aussi menacé. Quant aux champignons, la russule jaune noircissante a pratiquement déserté les sous-bois de la forêt de Chauvigny. Autour de Secondigny, c’est le polypore pied de chèvre qui se raréfie.

Pour aller plus loin

Le Poitou-Charentes, d’une superficie de 25.800 km², présente une richesse biologique importante. Sa position géographique, son climat, sa géologie, son relief et son hydrographie génèrent des habitats variés qui vont de la frange littorale jusqu’aux massifs forestiers poitevins de la Vienne en passant par les plaines et coteaux calcaires charentais, les bois thermophiles, les landes et marais acides du sud de la Charente et de la Charente-Maritime ou le bocage des Deux-Sèvres.

Pour exemple, le Poitou-Charentes accueille la 4ème population hivernante de grand-rhinolophe en France, les dernières populations d’outardes canepetières nicheuses et migratrices, la plus importante population de busard cendré en France et 21 espèces d’amphibiens sur les 34 françaises (62 %) y ont été inventoriées. Dont le célèbre crapaud sonneur à ventre jaune qui s'épanouit sur les terrains militaires de l'ENSOA à Saint-Maixent.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess