Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Neige et poussière du Sahara dans les Alpes : ces scientifiques proposent de faire des prélèvements pour eux

L'épisode de poussières rouges dans le ciel des Alpes et du sud de la France le 6 février dernier intéresse au plus haut point certains scientifiques. Pour étudier l'impact de cette pellicule de particules fines, ils vous proposent même de creuser dans la neige pour eux. Explications.

Le week-end dernier aux 7 Laux, à Prapoutel.
Le week-end dernier aux 7 Laux, à Prapoutel. - Webcam 7 Laux

Une pelle et un petit récipient, et vous aussi vous pouvez faire de la science ! Après le passage de ce phénomène naturel impressionnant de "ciel rouge" que tout le monde a pu observer sur une partie sud-est de la France le week-end dernier, ces scientifiques spécialistes de la neige vous proposent un peu d'exercice pratique. Histoire d'en savoir plus sur les conséquences de ce spectaculaire passage de poussière.

Pourquoi faire ?

Déjà, le premier point consiste à vérifier si les Pyrénées, plus proches du Sahara, ont été plus touchés que les Alpes. "Ce serait une grande première" explique Ghislain Picard, professeur à l'UGA, l'Université Grenoble Alpes. Et puis, dans un second temps, la présence de poussière pourrait augmenter le risque d'avalanche. "Les statistiques d'avalanches et les données d'événements sahariens montrent une vraie corrélation entre les deux. On ne voit pas trop pourquoi et on aimerait bien progresser là-dessus" dit-il encore.

"Ce n'est pas la seule chose. Il pourrait y avoir une fonte plus rapide de deux semaines. A la fin de la saison, tout le sable va ressortir et accélérer la fonte" note encore le professeur universitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Comment faire ?

Quel est le mode d'emploi pour faire un bon prélèvement ? "Prendre un pot de yaourt ou de fromage blanc et aller chercher le plus profond possible pour aller sous la couche de poussière. Ensuite, il faut le mettre dans un sac plastique pour éviter une perte d'eau ou de sable. Il nous faut aussi une photo géolocalisée de l'endroit où a été fait le prélèvement" détaille encore Ghislain Picard.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Si vous avez envie de participer à cette étude et envoyer de la neige de chez vous, il faut prendre contact, par mail, avec Simon Gascoin et Marie Dumont.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess