Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La photo du jour de l'Est Républicain

La photo du jour avec l'Est Républicain sur France Bleu Belfort Montbéliard

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Sécheresse : l’hécatombe de la petite faune ...

« Si on ne fait pas des choix drastiques maintenant, on court à notre perte », prévient Alix Michon, herpétologue, spécialiste des amphibiens et des reptiles.  Photo DR/ Sébastien LAMY
« Si on ne fait pas des choix drastiques maintenant, on court à notre perte », prévient Alix Michon, herpétologue, spécialiste des amphibiens et des reptiles. Photo DR/ Sébastien LAMY

La sécheresse qui s’est abattue sur le Territoire de Belfort et plus largement dans l’Est de la France a des conséquences indéniables sur la survie de la petite faune. 

En première ligne, les amphibiens, tritons, grenouilles et salamandres, des animaux ectothermes.

« Les reptiles aiment bien qu’il fasse beau et chaud mais là, tout est déséquilibré par l’absence d’eau, d’humidité. Les œufs des femelles ont séché avant d’avoir éclos. »   Photo DR/Sébastien LAMY
« Les reptiles aiment bien qu’il fasse beau et chaud mais là, tout est déséquilibré par l’absence d’eau, d’humidité. Les œufs des femelles ont séché avant d’avoir éclos. » Photo DR/Sébastien LAMY

" L’impact est  abominable, quand est-ce qu’on va se réveiller ? » alerte la spécialiste " Alix Michon, herpétologue .

Toute la petite faune meurt de soif et de faim. Tout le monde se croyait préservé en Franche-Comté. Mais ce n’est plus le cas.

"La pluie de fin septembre est trop tardive pour la saison des reproductions et de constitution de réserve. Si on ne fait pas des choix drastiques maintenant on court à notre perte " , fulmine la scientifique.

Article à lire en intégralité dans l'édition Belfort de l'Est Républicain du jour en page 16 .

Choix de la station

À venir dansDanssecondess