Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La sécheresse en Creuse

La pluie de cette semaine pourrait temporairement éviter aux Guérétois de boire l'eau de Courtille

-
Par , France Bleu Creuse

La pluie va tomber en Creuse pendant au moins trois jours à partir de ce mardi 24 septembre. De l'eau qui va permettre d'arranger, au moins provisoirement, la situation de l'approvisionnement en eau potable à Guéret.

Une prairie creusoise bien jaune
Une prairie creusoise bien jaune © Radio France - Olivier Estran

Tout est prêt. Si Guéret manque d'eau potable, la SAUR peut rapidement enclencher le pompage de l'étang de Courtille. La station de traitement est opérationnelle. La ville peut aussi envoyer 1 voir 2 camions prendre de l'eau à quelques kilomètres de Courtille, dans la carrière du Maupuy. Mais pour l'instant, ce n'est pas nécessaire

En ce moment, la ville de Guéret consomme 2300 mètres cubes d'eau par jour. Pour satisfaire cette demande, elle va chercher 1300 mètres cubes dans les stations de captages habituelles. Au fur et à mesure que la sécheresse dure, ces captages produisent de moins en moins. On perd ainsi 50 mètres cubes d'eau par semaine en production. Depuis le début de l'été, il faut donc compléter, ce qui est fait avec l'eau de la Gartempe, à hauteur de 1000 mètres cubes par jour.  

8 à 15 jour de rab dans la Gartempe

Mais sans pluie, le débit de la Gartempe baisse lui aussi inexorablement. On est arrivé à la limite de ce que peut donner la rivière et ce depuis un certain temps. L'Etat permet toujours de pomper, mais l'interdiction pourrait tomber d'un moment à l'autre. Les pluies annoncées par Météo France à partir de ce mardi 24 septembre arrivent donc à point nommées.

Il pourrait tomber 15 à 30mm d'eau en moyenne en Creuse en trois jours, ce qui pourrait donner 8 à 15 jours de rab pour le pompage dans la Gartempe. 

1000 euros pour une rotation de camion de 8h

Si les prévisions de Météo France s'annoncent correctes, le pompage dans Courtille et sur le Maupuy pourrait donc être évité. La SAUR va au plus simple pour les sources d'eau potable. L'eau de Courtille nécessite un traitement plus important que celle de la Gartempe, et chercher de l'eau sur le Maupuy coûte cher : 1000 euros la journée pour un camion qui pourrait dans le meilleur des cas injecter 100 mètres cubes d'eau par jour dans les canalisations. 

Si l'eau de l'étang de Courtille est utilisée, elle ne représentera que 30% de l'eau qui arrive au robinet. La SAUR rappelle une nouvelle fois qu'il n'y a rien à craindre, que les Guérétois ont déjà par le passé bu de cette eau et qu'elle sera potable

Un répit provisoire

La pluie qui va tomber ces prochains jours peut donc repousser de quelques jours la mise en marche des systèmes alternatifs d'approvisionnement en eau potable pour Guéret. Mais, évidement, pour que les effets de la longue sécheresse qui frappe la Creuse commencent à s'atténuer, pour que les sols se ré-humidifient et pour que les réserves souterraines se remplissent de nouveau, il va falloir beaucoup - beaucoup - d'eau cet hiver.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess