Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La pollution de l'air coûte presque 1.000 euros par an aux Français

-
Par , France Bleu
France

Selon une étude réalisée par l'Alliance européenne de santé publique et publiée ce mercredi, la pollution de l'air coûte presque 1.000 euros par an aux Français et 1.276 euros aux Européens. Un coût particulièrement important à Paris, Lyon, Nice et Melun.

Septembre 2020 : une couche de pollution jaune/grise recouvre le ciel parisien
Septembre 2020 : une couche de pollution jaune/grise recouvre le ciel parisien © Radio France - Nathalie Doménégo

La pollution de l'air a un coût socio-économique exorbitant ! Il dépasserait 166 milliards d'euros chaque année à l'échelle des principales villes européennes. C'est le constat établi par l'Alliance européenne de santé publique (Ehpa). Elle a réalisé en 2018 une étude auprès de 432 villes européennes et 67 villes françaises, publiée ce mercredi. En moyenne, l'exposition aux particules fines et au dioxyde d'azote coûtait 943 euros par an à chaque Français et 3.505 euros à chaque Parisien. Avec ce montant, Paris se hisse à la septième position des villes européennes où la pollution coûte le plus cher.

Pour effectuer ce calcul, l'ONG a pris en compte la valeur monétaire des morts prématurées, des traitements médicaux face aux symptômes les plus communs (asthme, bronchites par exemple), des journées de travail perdues et des autres coûts sanitaires causés par les trois polluants principaux que sont les particules, le dioxyde d'azote et l'ozone. 

La pollution de l'air coûte 1.602 euros par an aux Parisiens

Chaque année, la pollution de l'air coûte plus de 3 milliards d'euros à la ville de Paris, ce qui revient à 1.602 euros par habitant. C'est presque moitié moins que le coût pour les Londoniens qui s'établit à 11.381 euros par habitant chaque année.

Paris est pour sa part en première position au niveau français, suivie de près par Lyon avec 1.134 euros, Nice avec 1.128 euros et Melun avec 1.015 euros. A l'inverse, parmi les 67 villes françaises comprises dans l'étude, Pau et Perpignan ont les coûts les moins importants : respectivement 467 euros et 474 euros par an et par habitant.

La pollution n'est pas réservée aux grandes métropoles

Sans surprise, les villes les plus riches et les plus polluées font face aux coûts les plus élevés. "Mais la pollution n'est pas réservée aux grandes métropoles, elle a un effet délétère et un coût économique même à Douai, Toulon, Rouen ou Saint-Quentin", a prévenu Olivier Blond, directeur de l'association Respire, qui a relayé l'étude de l'Ehpa. Ainsi, le coût de la pollution de l'air par habitant s'élève à 992 euros par an à Douai, 973 euros à Rouen et 959 euros à Saint-Quentin.

Parmi les trois principaux polluants, en moyenne les particules causent 82,5% des coûts, contre 15% induits par l'azote et notamment par le trafic, et 2,5% par l'ozone. Selon l'Ehpa, en diminuant, même modestement, des habitudes ou des politiques publiques en matière de mobilité, la situation pourrait être améliorée : "Les villes peuvent réduire les coûts en encourageant les mobilités non polluantes", explique Sascha Marschang, secrétaire général de l'ONG. Il appelle ainsi les gouvernements à "garder à l'esprit ces coûts afin de soutenir les développements post Covid-19".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess