Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"La préfecture doit nous informer" : la colère d'un maire landais après l'incident industriel de Misson

-
Par , France Bleu Gascogne

Le maire de Pouillon, Patrick Vilhem, ne comprend pas pourquoi les élus et les habitants n'ont pas été informés après l'incident industriel à l'usine Fertinagro de Misson (Landes), ayant conduit au rejet de particules d'engrais dans l'air. Il demande des explications à la préfecture.

L'usine d'engrais Fertinagro de Misson (Landes)
L'usine d'engrais Fertinagro de Misson (Landes) - Image Google Street View

C'est par la presse, à la suite de la publication mardi d'un article par France Bleu Gascogne, que Patrick Vilhem, le maire de Pouillon (Landes) a appris qu'un incident industriel s'était produit huit jours plus tôt à quelques centaines de mètres de sa commune, à Misson. Dans la nuit du 16 au 17 mai, une cheminée de l'usine d'engrais Fertinagro a rejeté accidentellement des poussières d'engrais dans l’atmosphère et certaines se sont épandues dans les champs aux alentours, provoquant des dégâts dans les cultures. Ce mercredi 26 mai, Patrick Vilhem dénonce le silence des autorités et réclame des explications. "Il n'est pas normal que je ne sois pas informé, c'est inadmissible qu'on ne sache pas, on a droit à de l'information et à de la transparence" déclare l'élu. 

Il va écrire à la préfecture des Landes pour demander des explications, alors que des dégâts ont été constatés aux alentours de l'usine. Selon nos informations, au moins 18 hectares de cultures et de végétation ont été pollués. Une substance présente dans cet engrais entraîne un jaunissement des feuilles des végétaux, ce qui a été constaté sur des parcelles de maïs, mais aussi sur des arbres, comme des acacias. Des habitants, qui se trouvent à deux kilomètres de l'usine, assurent que certains arbres de leurs jardins ont partiellement grillé.

On est dans quel pays ? On n'est pas en Chine quand même ! 

"Si effectivement ce produit a brûlé la végétation, je souhaite être informé et j'exige que la population le soit. J'aimerais savoir quelle anomalie a eu lieu, à quel endroit elle a eu lieu, vers quel endroit la poussière s'est propagée, qui a été concerné, pendant combien de temps et quel est le produit exact qui est parti, déclare Patrick Vilhem à France Bleu Gascogne. Même si ce n'est pas grave, on a le droit d'être informé, ça s'appelle de la transparence. On est dans quel pays ? On n'est pas en Chine quand même !"

Patrick Vilhem, maire de Pouillon

Patrick Vilhem, maire de Pouillon

La préfecture des Landes, qui reconnaît avoir été prévenue de l'incident le 18 mai, n'a pas informé la population dans la foulée. C'est seulement ce mardi 25 mai, lorsque France Bleu Gascogne l'a sollicitée à ce sujet, que la préfecture a communiqué. Elle précise que le produit qui s'est échappé de l'usine "brûle les feuilles superficielles des végétaux par contact direct" mais assure qu'il "ne présente pas de risque pour la santé humaine". 

La direction de l'usine Fertinagro, que France Bleu Gascogne a tenté de joindre, n'a pas répondu à nos appels.

Pour afficher ce contenu Google Maps, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess