Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

La rivière Ardèche n'a jamais été aussi basse depuis 30 ans

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Le débit de l'Ardèche n'a jamais été aussi bas depuis 30 ans. En cause, la sécheresse et la fin du soutien d'étiage.

L'Ardèche à Pont d'Aubenas
L'Ardèche à Pont d'Aubenas © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Vogüé, France

On était habitué durant l'été à la voir couler avec un débit réduit mais pas comme aujourd'hui. A bien y regarder, il ne reste plus qu'un filet d'eau dans l'Ardèche à hauteur d'Aubenas et un peu plus après Grospierres. Elle a alors reçu son principal affluent le Chassezac. Rien d'extraordinaire direz-vous. L'Ardèche a un régime méditerranéen et de forts étiages en été. C'est vrai mais le phénomène s'amplifie.  

Des étiages de plus en plus sévères

Depuis trente ans, les débits d'été de l'Ardèche ont baissé de 30% environ. Ce constat est à mettre en relation directe avec l'augmentation des températures. L'évaporation est plus forte et les plantes pompent plus d'eau pour survivre. Résultats les débits diminuent. C'est exactement ce qui s'est passé fin juin. Les températures ont dépassées les 42° en Sud Ardèche. Les débits de l'Ardèche et de ses affluents se sont brutalement effondrés.  

Le soutien d'étiage se termine

Depuis trente ans, le soutien d'étiage vient corriger des débits très bas. Courant juin s'il le faut, EDF lâche régulièrement de l'eau depuis les barrages situés sur la montagne ardéchoise (Lapalisse, lac d'Issarlès par exemple) ou en Lozère (Villefort). Avec un lâcher permanent de 2,5 m3 par seconde, l'Ardèche retrouve un débit confortable. C'est ce qui permet les activités nautiques pendant la saison estivale. Mais à partir du mois de septembre, le volume d'eau consacré au soutien d'étiage a été presque totalement consommé. Actuellement EDF lâche 250 litres par seconde. Et bientôt plus rien.   

Météo France ne prévoit pas de précipitations importantes dans les dix jours qui viennent. 

Choix de la station

France Bleu