Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

La Sarthe enterre ses lignes électriques

-
Par , France Bleu Maine

Le département a débuté sa campagne d'enfouissement des lignes électriques au moment de la tempête de 1999. Il est le seul, avec le Loiret, à être encore propriétaire de son réseau.

Route de la Rouzière, à Saint-Ouen-en-Belin, l'avant-dernière tranche d'enfouissement se termine et les ouvriers enlèvent les derniers poteaux électriques
Route de la Rouzière, à Saint-Ouen-en-Belin, l'avant-dernière tranche d'enfouissement se termine et les ouvriers enlèvent les derniers poteaux électriques © Radio France - Manon Claverie

Olivier Pannier est ravi. Le maire de Saint-Ouen-en-Belin peut admirer ses trottoirs dégagés, sans poteaux électriques. "Il est maintenant plus facile de circuler pour les piétons, notamment les mamans et leurs poussettes", se réjouit-il. Lui a commencé des opérations d'enfouissement en 1994, par tranches tous les cinq ans, et en voit bientôt la fin. "L'année prochaine, l'agglomération sera débarrassée de ses câbles et poteaux électriques"

Les poteaux recyclés

Ces travaux ont un coût, assumé de 20 à 40% par la mairie. Le reste est financé par le département de la Sarthe, seul avec le Loiret à être encore propriétaire du réseau. Face au chantier de "dépose" (arrachage) d'un des derniers poteaux de la commune, le président du Conseil départemental Dominique Le Mèner est fier d'annoncer que celui-ci sera "entièrement recyclé et réutilisé dans les routes départementales"

20 millions d'euros par an pour le département

En Sarthe, sur les 19 000 kilomètres de câbles électriques, 19% des lignes basse tension sont encore sous la forme de fils nus. Dominique Le Mèner souhaite s'en débarrasser, par souci esthétique mais aussi pour plus de sécurité, les installations n'étant pas assez résistantes aux intempéries notamment. "Le conseil départemental y investit chaque année 20 millions d'euros", indique son président. 

Après enfouissement, un des derniers poteaux électriques de Saint-Ouen-en-Belin est arraché. Il sera ensuite recyclé. - Radio France
Après enfouissement, un des derniers poteaux électriques de Saint-Ouen-en-Belin est arraché. Il sera ensuite recyclé. © Radio France - Manon Claverie

Enterrer les lignes électriques coûte cher, "30 à 40% de plus que les fils aériens", mais la présidente de la commission développement numérique et réseaux électriques, Martine Crnkovic, assure que "ça ne coûtera pas plus cher aux utilisateurs"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu