Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La saxifrage œil-de-bouc: une fleur très rare de retour en Franche-Comté

-
Par , France Bleu Besançon

Une plante disparue depuis quelques années est en cours de réimplantation en Franche-Comté. Baptisée la saxifrage œil-de-bouc, cette fleur en grand danger d'extinction est réintroduite, depuis 2017, dans onze sites dans le Haut-Doubs et le Haut-Jura.

Onze sites dans le Haut-Doubs et le Haut-Jura abritent les nouvelles fleurs réimplantées
Onze sites dans le Haut-Doubs et le Haut-Jura abritent les nouvelles fleurs réimplantées - Justine Amiotte-Suchet

Il y a quelques années, on ne pouvait plus retrouver sa trace. Mais depuis 2017, c'est le Conservatoire botanique national de Franche-Comté qui la réimplante. Un programme de réintroduction qui concerne la  saxifrage œil-de-bouc: une fleur implantée dans  onze stations situées dans le Haut-Doubs et le Haut-Jura.

Une énorme régression au fil des années 

Il y a un siècle, la Franche-Comté rassemblait des dizaines de milliers de saxifrage œil-de-bouc, réparties sur 40 stations.  En 2017, la plante avait quasiment disparu. "On peut presque être sûrs que le changement climatique y est pour beaucoup dans cette disparition. La plante a également été victime de prélèvement par des botanistes et des passionnés dans le siècle dernier", explique Justine Amiotte-Suchet du Conservatoire botanique de Franche-Comté.

La réintroduction de la saxifrage oeil-de-bouc se déroule bien avec un taux de réussite de 94%
La réintroduction de la saxifrage oeil-de-bouc se déroule bien avec un taux de réussite de 94% - Cedric Bouvier

10 000 plantes d'ici 2027

Le programme, lancé en 2017, présente un taux de réussite de 94%. La majorité des fleurs réimplantées ont survécu "malgré des étés assez chauds", se réjouit Justine Amiotte-Suchet. D'ici 2027, le Conservatoire botanique espère réintroduire 10 000 nouvelles plantes dans le territoire franc-comtois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess