Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La sécheresse dans le Vidourle inquiète les communes et les agriculteurs

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Le fleuve qui marque la frontière entre le Gard et l'Hérault présente un niveau de débit inquiétant, et ses affluents sont parfois totalement à sec. Une sécheresse qui menace l'approvisionnement en eau potable pour les communes, mais qui est aussi désastreuse pour l'agriculture.

Le courantomètre est une petite perche électrique qui mesure la vitesse de l'eau et permet de calculer son débit.
Le courantomètre est une petite perche électrique qui mesure la vitesse de l'eau et permet de calculer son débit. © Radio France - Natacha Kadur

Le Vidourle est en état d'alerte  : 124 litres/seconde enregistrés à Sommières (Gard) la semaine dernière. Un niveau de débit très faible, qui justifie le passage en état d'alerte sécheresse de niveau 2 sur tout le bassin.

La crise de l'eau n'est toutefois pas totalement nouvelle dans ce secteur. L'été dernier, le village de Durfort et Saint-Martin-de-Sossenac (Gard), qui compte 700 habitants à l'année, mais près de 1000 en été, a subi plusieurs coupures d'eau. La gestion de cette ressource s'est vite imposée comme une priorité pour Robert Condomines, son nouveau maire :

"Nous avons beaucoup de tourisme sur la commune. Et les gens remplissent leur piscine quand ils arrivent en vacances. Notre château d'eau est à une hauteur limite par rapport à certains points du village, donc dès qu'il y a moins de pression certaines maisons ne sont plus alimentées. On est sur le fil du rasoir." - Robert Condomines, maire de Durfort et Saint-Martin-de-Sossenac

Recherche de solutions

Le Crieulon, l'affluent du Vidourle qui irrigue la commune, est à nouveau à sec cette année. Pour pallier ce manque, le village achète de l'eau à Tornac, une commune voisine. Et cette année, deux nouveaux forages sont en cours d'installation pour puiser de l'eau dans les nappes souterraines.

Mais le maire déplore l'absence de solution durable, et s'inquiète surtout de l’irrigation agricole : "Nous n'avons pas d'induction d'eau par le canal du Bas-Rhône, qui ne va pas jusqu'à Durfort, et les cultures souffrent. Soit on est raccordé au Bas-Rhône, mais ce n'est pas pour tout de suite. Soit on fait des retenues collinaires, mais qui posent d'autres soucis. Même la viticulture, à terme, peut être menacée si cela continue."

Changement climatique

François Mandon, qui dirige la cave coopérative viticole de Durfort, témoigne de conditions climatiques de plus en rudes, alors qu'il ne compte que sur les précipitations pour nourrir ses cultures : " Quand bien même il y aurait de l'eau, encore faut-il l'acheminer jusqu'aux vignes. Nous n'avons pas les infrastructures qui nous permettent de nous raccorder à un système d’irrigation."

Des changements que Marie Savéan, chargée de mission en eau pour l'établissement public territorial de bassin (EPTB) de Vidourle, observe et a pourtant du mal à mesurer :  " Il est facile de démontrer la hausse des températures, mais pour les débits d'eau, c'est plus compliqué. Nos données, qui enregistrent toutes les variations de débit d'été à hiver, ne nous permettent pas de mettre clairement en évidence cette baisse, alors que les gens nous disent qu'il n'y a plus d'eau ".

Tout l'été, elle parcourt les rives du Vidourle et de ses affluents et procède notamment à des mesures de débit dans les béals, ces petits canaux d’irrigation qui acheminent l'eau vers des propriétés ou des exploitations agricoles. Son équipe travaille à mieux comprendre les épisodes de sécheresse récurrents et à trouver des solutions pour y remédier.

"En quelques décennies, on observe que les pluies du 15 août n'ont pas lieu, ou se décalent, que la sécheresse commence très tôt l'été et se décale très tard l'automne." - Robert Condomines, maire de Durfort et Saint-Martin-de-Sossenac

Robert Condomines, maire de Durfort-et-Saint-Martin-de-Sossenac

Marie Savéan prend des mesures dans un béal, un petit canal d'irriguation.
Marie Savéan prend des mesures dans un béal, un petit canal d'irriguation. © Radio France - Natacha Kadur
Le Crieulon, affluent du Vidourle, n'irrigue plus la commune de Durfort et Saint Martin de Sossenac
Le Crieulon, affluent du Vidourle, n'irrigue plus la commune de Durfort et Saint Martin de Sossenac © Radio France - Natacha Kadur

Reportage de France Bleu Gard Lozère

Choix de la station

À venir dansDanssecondess