Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La ville de Besançon renoue avec l'affouage

-
Par , France Bleu Besançon

La ville de Besançon a décidé de remettre en place un affouage pour valoriser le bois de chauffage obtenu après l'abattage d'arbres malades ou victimes des sécheresses. Les bisontins intéressés ont jusqu'au 19 mars pour s'inscrire à un tirage au sort et espérer obtenir un lot de bois à bas prix.

Une partie des bois des forêts communales qui seront répartis par tirage au sort aux affouagistes bisontins
Une partie des bois des forêts communales qui seront répartis par tirage au sort aux affouagistes bisontins - Ville de Besançon

La ville de Besançon renoue avec l’affouage, cette pratique séculaire bien connue en Franche Comté,  elle permet aux habitants d’une commune de se constituer à bon prix leur stock de bois de chauffage puisé dans la forêt communale. Les maladies et les sécheresses successives dans les forêts bisontines ont conduit la ville à abattre, pour des raisons de sécurité, de nombreux arbres dépérissants. Une partie de cette production est proposée aux bisontins au prix de 20 euros le stère. 

Du bois de chauffage de qualité à un prix très attractif

Un prix très intéressant, d’autant qu’en temps normal les affouagistes doivent faire tout le travail eux même, à commencer par abattre les arbres, mais là, ce sera beaucoup plus facile, car  les bûcherons de la ville s’en sont chargés. "Les bois sont abattus et débardés en bord de route par nos services", explique Samuel Lelièvre, directeur des espaces verts et de la biodiversité à la ville de Besançon, "ce qui fait que les affouagistes n'auront plus qu'à les débiter et les emporter". Un choix fait par la ville essentiellement pour des raisons de sécurité: "chaque année on compte de nombreux accidents d'affouage en Franche-Comté", rappelle Samuel Lelièvre, "en pratiquant de la sorte on réduit grandement les risques".  

Des lots attribués par tirage au sort

Douze lots sont disponibles, chacun est composé d’environ dix à quinze stères. Essentiellement du hêtre, que la ville n'a pas pu commercialiser comme bois d'oeuvre en raison du dépérissement des arbres, mais qui reste un excellent bois de chauffage. Depuis lundi 1er mars, les inscriptions sont ouvertes pour bénéficier de ce bon plan, et il n'y en aura pas pour tout le monde. "Depuis deux jours, les coups de téléphone se succèdent à la mairie" constate Samuel Lelièvre, "on va avoir beaucoup de demandes".  La répartition des douze lots se fera donc par tirage au sort.

Modalités pratiques:

Les foyers intéressés peuvent s’inscrire jusqu'au vendredi 19 mars (une inscription par foyer bisontin) après avoir téléchargé et complété les pièces du dossier, disponibles sur le site de la ville de Besançon. Le dossier sera composé :

  • Du règlement d’affouage signé ;
  • Des coordonnées du demandeur ;
  • D'un justificatif de domicile de moins de trois mois ;
  • D'une attestation de responsabilité civile ;
  • D’un justificatif de détention des équipements de protection individuelle requis.

Le tirage au sort aura lieu le lundi 22 mars et l’approbation de la liste des affouagistes sera votée lors du Conseil municipal du mercredi 31 mars. La récupération du lot se fera quant à elle à partir du 19 avril, une réunion d’information sera organisée auparavant. La ville envisage d'ores et déjà de pérenniser l'affouage pour les prochaines années. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess