Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

La ville de Romans-sur-Isère va abattre 50 de ses arbres

Par

Frappés par la grêle du mois de juin, les pins ont ensuite été touchés par un champignon qui fragilise leur structure. Les services de Romans-sur-Isère, dans la Drôme, n'ont pas d'autres options que de les couper.

Les pins touchés par le champignon deviennent marrons.
Les pins touchés par le champignon deviennent marrons. © Radio France - Florence Gotschaux

La ville de Romans-sur-Isère (Drôme) s'apprête à abattre au moins une cinquantaine d'arbres. C'est une des conséquences de l'orage de grêle de juin dernier. 

Publicité
Logo France Bleu

Ces pins ont joué de malchance, en subissant coup sur coup, deux phénomènes météo violents. "Les grêlons ont endommagé leurs branches et la canicule qui a suivi a permis le développement du champignon du pin, dans les "blessures"", explique Benjamin Faurie, responsable d'exploitation des espaces verts de Romans. Fragilisés, et cassants, ils risquent de tomber et représentent un danger pour la population.  Il n'y a donc pas d'autres alternatives que de les couper. Le chantier devrait débuter à la fin du mois d'octobre.

Les pins ont été frappés par la grêle par l'ouest. C'est là aussi que s'est installé le champignon. © Radio France - Florence Gotschaux

Au moins une cinquantaine d'arbres à abattre en ville

Dans Romans, un tiers des 350 pins sont touchés par le champignon. Et au moins une cinquantaine, devenus trop dangereux, seront abattus. Mais d'autres sont passés au crible et selon l'évolution de la maladie, ils pourraient aussi être coupés.

Le bois des Ussiaux durement touché

568 arbres seront aussi abattus dans le bois des Ussiaux, plus au Nord. La forêt de 30 hectares est la propriété de la ville de Romans. Là, 85% des pins sont touchés par la maladie. Tous les pins de l'aire d'accueil seront coupés.

Au bois des Ussiaux, 85% des pins sont touchés par la maladie. © Radio France - Florence Gotschaux
Les travaux d'abattage au bois des Ussiaux vont durer plusieurs mois. © Radio France - Florence Gotschaux

Un problème règle un problème

Seul "avantage" de cette campagne de coupe sanitaire : elle va permettre de lutter contre les chenilles processionnaires. Chaque année, les agents des espaces verts détruisent 700 nids de ces chenilles dans les pins, à Romans. Des chenilles particulièrement urticantes. Les services vont donc remplacer les pins par des essences dont elles raffolent moins. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu