Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Affaire Lactalis : après l'enquête, le groupe mayennais se défend auprès de ses producteurs laitiers

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu Armorique, France Bleu

Dans un courrier envoyé à ses producteurs laitiers, le géant mayennais Lactalis se défend des accusations diffusées dans l'enquête "L'Ogre du lait, Lactalis une firme sans foi ni loi" menée par l'ONG Disclose en partenariat avec plusieurs médias nationaux.

Siège social de Lactalis à Laval.
Siège social de Lactalis à Laval. © Maxppp - Joel Le Gall

Une semaine après les révélations des enquêteurs du consortium de journalistes de l'ONG Disclose, sur des pratiques illégales menées par le géant mayennais des produits laitiers, Lactalis se défend en envoyant un courrier à ses producteurs. Le groupe dément que 38 de ses sites de productions sont non-conformes à la réglementation, et accusent les enquêteurs de s'être servis d'images anciennes pour illustrer des problématiques récentes dans le reportage diffusé sur France 2. 

Dans un courrier daté du 27 octobre, le groupe veut mettre au clair ce qu'il considère comme des informations érronnées de l'enquête menée par les journalistes de Disclose. "Le Groupe Lactalis ne peut pas laisser dire que 38 de ses sites de productions ne seraient pas conformes à la réglementation", explique le courrier signé de la Direction des Approvisionnement en lait. 

Lactalis reconnait "l'existence de non-conformités ponctuelles ces dix dernières années", mais assure être dans une démarche de modernination, à grands frais. Sur Twitter, l'ONG Disclose répond qu'elle dispose de documents administratifs prouvant ses révélations. 

Rejets polluants dans l'eau

Dans le documentaire issu de l'enquête diffusé sur France 2 le 22 octobre dernier, des images montrent des rejets blanchâtres issus des usines de Lactalis et qui se déversent directement dans des cours d'eau. Si Lactalis reconnait que ces images ont bien été prises aux abords de ses sites de production, le groupe affirme que les images sont anciennes et qu'il a pris depuis les mesures nécessaires pour mettre fin à ces rejets. 

Là encore, Disclose martèle sur son compte twitter que les vidéos diffusées ont bien été tournées récemment notamment celle d'une onde blanche dans la rivière Isère, datant de juillet dernier. 

Mouillage du lait

“Nous ne pratiquons ni le mouillage du lait ni le recyclage des fromages souillés”, réaffirme Lactalis dans ce courrier, tout comme dans un précédent communiqué. De leurs côtés, les enquêteurs de Disclose affirment sur twitter que "plusieurs salariés et ex salariés nous ont pourtant confirmé ces pratiques. Tout comme les nouveaux témoignages que reçoit depuis une semaine," et la publication de l'enquête. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess