Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Le boulevard urbain sud à Marseille est indispensable, répond le député Guy Tessier au collectif qui s'y oppose

-
Par , France Bleu Provence

En réponse aux interrogations du collectif CANBUS, opposé au boulevard urbain sud de Marseille qui doit relier la L2 à la Pointe Rouge, le député Les Républicains Guy Tessier parle d'un projet essentiel pour le contournement de la ville.

Le collectif opposé au projet espère ne pas voir 200 pins abbatus à cause du BUS.
Le collectif opposé au projet espère ne pas voir 200 pins abbatus à cause du BUS. © Maxppp -

Marseille, France

Il n'y va pas par quatre chemins. Ce projet, il y croit et peu importe s'il y a des mécontents. Le député Les Républicains de Marseille Guy Tessier défend sur France Bleu Provence le futur boulevard urbain sud de Marseille qui doit relier la L2 à la Pointe Rouge. "C'est un boulevard de contournement indispensable dans une ville comme Marseille, déjà très polluée", explique Guy Tessier. Le projet prévoit la circulation de près de 42.000 véhicules par jour sur cet axe. C'est ce chiffre qui fait bondir les membres du collectif CANBUS mobilisés contre ce projet. Mais sur ce point le député de Marseille réagit comme une fatalité. 

"Ces voitures, elles existent déjà... On ne va pas les faire venir, elles circulent déjà tous les jours. C'est peut-être un problème de pratique à Marseille mais c'est comme ça." 

N'est-ce pas un peu choquant de développer des routes alors que la ville est polluée et que la tendance est plutôt aujourd'hui à encourager les transports doux ? Non répond Guy Tessier qui estime qu'à Marseille, on aime rouler en voiture. Pour lui, encourager à laisser sa voiture au garage doit passer par d'autres mesures, comme développer davantage les transports en commun. 

"Je pense qu'il faut d'abord limiter les voitures les plus polluantes, mais le boulevard urbain sud va justement permettre de libérer le centre-ville." 

Quant au fait de revoir le tracé du troisième tronçon, comme le souhaite Martine Vassal, Guy Tessier estime que cela peut-être une réflexion, mais pas question de revenir sur le projet global

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu