Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le cargo à voiles "Grain de Sail" a accosté à Nantes avec dans ses cales 33 T de cacao

Le premier voilier cargo moderne de transport de marchandises est arrivé à Nantes mercredi après avoir bouclé sa toute première traversée de l'Atlantique. Il avait quitté Saint-Malo avec du vin bio français. Il est revenu avec du cacao.

Le cargo à voiles "Grain de sail"
Le cargo à voiles "Grain de sail" - Grain de Sail

Le cargo à voiles "Grain de Sail" avait quitté Saint-Malo le 18 novembre dernier. Dans ses cales, 15.000 bouteilles de vin bio français à destination des cavistes et restaurateurs de New-York. Après trois mois de voyage, il a accosté à Nantes mercredi avec 33 tonnes de cacao biologique en provenance de République Dominicaine. Cette matière première sera transportée par camion jusqu' au siège de l'entreprise à Morlaix où elle sera transformée en tablettes de chocolat

Le bateau a été construit en deux ans. Le chantier avait pris du retard en raison de la crise sanitaire. 

Long de 24 mètres, et ses deux mâts d'un peu plus de 24 mètres également, le "Grain de Sail" est construit entièrement en aluminium pour être léger, solide et recyclable. Il peut transporter 50 tonnes de marchandises dans sa cave flottante qu'il a fallu complètement adapter pour conserver pendant la traversée les bouteilles dans de bonnes conditions d'humidité et de température. La cale est d'ailleurs réfrigérée par des énergies vertes.  L'électricité à bord est produite notamment par des éoliennes et des panneaux solaires.  

Fondé en Bretagne à Morlaix par des frères jumeaux, experts en énergies renouvelables, l'entreprise "Grain de Sail" a vu le jour en 2010. Elle s'est lancée sur l’idée de sélectionner, produire et vendre des produits qualitatifs à haute valeur ajoutée dans le but de financer la construction d’un voilier cargo capable de transporter les matières premières d’un côté à l’autre de l’Atlantique de manière plus respectueuse de l’environnement.  

Le cargo à voiles "Grain de Sail" à son arrivée à Nantes
Le cargo à voiles "Grain de Sail" à son arrivée à Nantes - "Grain de Sail"

"Un transport maritime plus respectueux de l'environnement est possible"

Un premier bateau à voile a donc été construit. Un autre devrait voir le jour en 2222. Ce second cargo à voiles devrait être plus long, 50 mètres. Il pourra transporter jusqu'à 250 T de marchandises. 

"_Cette première traversée était un exercice pour démontrer qu'_un transport maritime plus respectueux de l'environnement est possible", a expliqué à son arrivée à Nantes, le capitaine du bateau, Loïc Briand, directeur général de Grain de Sail Shipping.  "La voile peut être une belle alternative pour le transport de produits à forte valeur ajoutée", a-t-il estimé. "Notre bateau tient bien la mer. Nous avons fait des pointes à 22 nœuds (40 km/h) et passé des vagues de 15 mètres sans aucune difficulté". 

Pour les concepteurs du projet, l'ambition est de "construire une véritable flotte de navires reliant les continents. De différents types, de différentes tailles, notre objectif est d’augmenter les destinations, les produits proposés et la capacité d’expédition de nos navires". Le cargo pourrait, pourquoi pas transporter du rhum, des épices, du thé.  

Le bateau devrait rejoindre Saint-Malo à la fin de la semaine. Il est immatriculé à Marseille, mais son port d’attache reste Saint-Malo

Le cargo à voiles "Grain de Sail" dans le port de Nantes
Le cargo à voiles "Grain de Sail" dans le port de Nantes - Grain de Sail

D'autres projets à Saint-Nazaire 

Une seconde transatlantique est déjà programmée en avril prochain. L'entreprise prévoit de ramener deux tonnes de café en plus du chocolat (36 tonnes) qui représente 90 % de son chiffre d'affaires (5 millions d'euros en 2020). 

La société Neoline, basée à Nantes, est en train de concevoir deux cargos rouliers à la voile de 136 mètres de long "en vue d'ouvrir une ligne test" entre Saint-Nazaire et Baltimore, aux Etats-Unis.  

La société Zéphyr & Borée, née à Nantes, compte pour sa part lancer d'ici 2022 un système de propulsion vélique permettant de réduire de 20 à 50 % les émissions de CO2 des navires. 

Cette semaine les Chantiers de l'Atlantique ont annoncé qu'ils espéraient commercialiser leur paquebot à voile d'ici la fin de l'année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess