Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Carnet : la présidente de la région Pays de la Loire redoute un scénario à la Notre-Dame-des-Landes

-
Par , France Bleu Loire Océan

"Ce sont les conséquences de Notre-Dame-des-Landes qui se reproduisent aujourd'hui", estime la présidente de la région Pays de la Loire, alors qu'une ZAD occupe le terrain à Frossay pour s'opposer à l'extension du port.

Christelle Morançais, présidente de la région des Pays de la Loire
Christelle Morançais, présidente de la région des Pays de la Loire © Maxppp - Franck Dubray

Alors qu'une ZAD s'est installée sur le site du Carnet, à Frossay, en Loire-Atlantique, Christelle Morançais, la présidente de la région des Pays de la Loire, craint un scénario identique à celui de Notre-Dame-des-Landes. "Ce sont les conséquences de Notre-Dame-des-Landes qui se reproduisent aujourd'hui", estime l'élue Les Républicains, également présidente du conseil de surveillance du Grand Port maritime de Nantes et Saint-Nazaire. Christelle Morançais a déjà alerté le préfet : "Nous ne pouvons pas tolérer qu'une nouvelle zone de non-droit s'installe une nouvelle fois dans la région."

Christelle Morançais plaide pour de la pédagogie 

Pour la présidente de la région des Pays de la Loire, ce projet d'extension du port sur les rives de l'estuaire de la Loire "est un projet qui associe l’économie et la transition écologique". Christelle Morancais plaide pour de la "pédagogie". Elle rappelle que sur les 395 hectares, 110 seront destinées à des entreprises tournées vers les énergies vertes du futur. La semaine dernière, dans le journal Ouest-France, le président socialiste du conseil départemental de Loire-Atlantique regrettait le manque de clarté du projet. Philippe Grosvalet se disait d'accord "sur le principe d’artificialisation de terres sur le site du Carnet pour accueillir des activités tournées vers les énergies marines renouvelables", mais pour le président socialiste du département, "le projet n’est pas assez défini" et sa "démonstration reste à faire". "On échangera avec Philippe Grosvalet", répond ce lundi la présidente de région invitée de la rédaction de France Bleu Loire Océan. "C'est légitime qu'il puisse y avoir des interrogations, il ne s'agit pas de faire passer le projet en force. C'est plutôt d’être dans la pédagogie", conclut Christelle Morançais. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess