Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Cotentin retenu pour l'implantation du quatrième parc éolien offshore normand

Le Ministère de la transition écologique a tranché ce samedi après quasiment un an de débat public. Le 4ème parc éolien de Normandie verra le jour en 2022 au large du Cotentin. Le périmètre exact sera affiné dans les mois à venir.

Ce parc couvrira les besoins en électricité de 800 000 foyers.
Ce parc couvrira les besoins en électricité de 800 000 foyers. © Maxppp - Leyla Vidal

La rumeur était grandissante depuis de nombreuses semaines, elle a été officialisée ce samedi par le Ministère de la transition écologique. Le Cotentin accueillera le 4ème parc éolien offshore de Normandie d'ici 2022. Un gigantesque espace qui produira l'électricité de 800 000 foyers dont l'emplacement exact est encore à affiner. Il y a un mois, à l'issue du grand débat public, la Ministre Barbara Pompili avait évoqué un délai de 6 mois avant de prendre une décision, le temps à la procédure de mise en concurrence de se faire. 

Le val de Saire en pôle position ?

On sait néanmoins que la zone se situe à plus de 32 km des côtes et 40 km des tours-observatoires Vauban de St-Vaast-La-Hougue. Parmi les pistes largement évoquées, celle du val de Saire. Plusieurs réunions publiques se sont tenues cette année, et ce parc éolien pourrait bien voir le jour au large de Barfleur. Une position qui ne conviendrait pas notamment aux pêcheurs de la région, inquiets de pouvoir continuer leur métier en toute tranquillité. 

"J’ai décidé que le futur parc éolien en mer serait installé à plus de 40 km des côtes, dans une zone permettant de limiter au maximum les impacts sur notre paysage, nos activités de pêche, le trafic maritime et l’environnement marin", a répondu Barbara Pompili. Cette dernière ajoute que les pêcheurs seront écoutés pour affiner l'emplacement exact.

Une capacité de 1 000 mégawatts

A terme, ce parc éolien aura une capacité de 1 000 MW, ce qui lui permettra d'assumer les besoin de 800 000 foyers. Il permettra selon le Ministère de diversifier un peu plus les méthodes de production d'électricité, "tout en réduisant nos émissions de gaz à effet de serre". Si sur la région, ce sera le 4ème de ce type, il sera également le 8ème en France. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess