Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le démantèlement de la centrale nucléaire de Brennilis sera achevé en 2040

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Le démantèlement de la centrale nucléaire de Brennilis, dans les Monts d'Arrée (Finistère) sera terminé à l'horizon 2040 et aura coûté 850 millions d'euros, indique ce jeudi le conseil départemental du Finistère. Ces opérations ont débuté il y a plus de 35 ans.

Le démantèlement de la centrale nucléaire de Brennelis, dans le Finistère, a débuté il y a plus de 35 ans
Le démantèlement de la centrale nucléaire de Brennelis, dans le Finistère, a débuté il y a plus de 35 ans © Maxppp - MATTHIEU DE MARTIGNAC

Il faudra encore près de 20 ans pour achever le démantèlement de la centrale nucléaire de Brennilis, dans les Monts d'Arrée, fait savoir ce jeudi le conseil départemental du Finistère dans un communiqué. Le 1er juillet, un atelier a réuni la commission locale d'information, qui assure une mission générale de suivi dans ce dossier, et l'exploitant chargé de son démantèlement, EDF. Démantèlement entamé il y a plus de 35 ans, lorsque la centrale a cessé son activité en 1985. 

840 millions d'euros

Lors de cette réunion, EDF a précisé le financement du démantèlement de la centrale de Brennilis et le scénario de démantèlement du bloc réacteur. La fin des opérations est prévue à l'horizon 2040 et le coût total sera de 840 millions d'euros, "le coût des travaux à venir représentant 40% de cette enveloppe", précise de conseil départemental. "Les exploitants ont l’obligation règlementaire de provisionner ce montant dès aujourd’hui sur la base de la meilleure estimation des dépenses attendues. Ces provisions sont entièrement couvertes par des placements qui sont bloqués et ne peuvent être utilisés que pour financer les opérations entrant dans le périmètre spécifié."

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et l’Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest (ACRO) ont aussi participé à cet atelier. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess