Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le maire de Cournonterral dément un nouvel épisode de pollution du Coulazou

-
Par , France Bleu Hérault

William Ars, maire de Cournonterral (Hérault) réfute les allégations de Martin Arcay. Ce dernier, conseiller municipal à Pignan, dénonçait, à la mi-décembre 2020, la mort de centaines de poissons dans la rivière du Coulazou. Il n'y a pas eu de nouvel épisode de pollution.

Les photos datent du mois de septembre 2020.
Les photos datent du mois de septembre 2020. - Olivier Thous

À la mi-décembre 2020, un conseiller municipal de Pignan affirmait sur les réseaux sociaux que des centaines de poissons flottaient à la surface de la rivière du Coulazou, au niveau de Cournonterral (Hérault). Le maire de la commune dément cette allégation. Selon William Ars, ce phénomène date de la fin du mois de septembre et toutes les mesures ont été prises depuis.

Pour Martin Arcay, il y aurait eu deux épisodes de pollution : un en septembre et un autre en décembre, photos à l'appui. Après vérification, il s'avère que ces photos datent du mois de septembre.

Fin septembre, après avoir découvert les centaines de cadavres de poissons, la mairie avait déposé plainte. Une étude des eaux a été réalisée. Tous les organismes compétents ont été saisis pour comprendre. Les résultats doivent tomber au cours du mois de janvier.

Le maire de Cournonterral précise qu'il a envoyé à plusieurs reprises ses policiers municipaux sur le site pour vérifier qu'il n'y avait pas d'autres phénomènes de surmortalité de poissons. Les agents n'ont rien constaté d'anormal. Williams Ars sait cependant que ces phénomènes sont réguliers et assure que tout sera mis en place pour y remédier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess