Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Le plus grand parc solaire de Franche-Comté bientôt installé à Fontaine

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Un parc photovoltaïque va s'implanter à l'aéroparc de Fontaine annoncent ce mercredi les élus du Territoire de Belfort. 90 000 panneaux solaires vont ainsi être installés d'ici fin 2022. Le site sera le premier parc solaire de Franche-Comté et alimentera en électricité environ 40.000 personnes.

Avec ses 90 000 panneaux, le parc sera le premier de Franche-Comté, le deuxième en Bourgogne Franche-Comté (photo d'illustration)
Avec ses 90 000 panneaux, le parc sera le premier de Franche-Comté, le deuxième en Bourgogne Franche-Comté (photo d'illustration) © Maxppp - Josselin CLAIR

Fontaine, France

Un projet d'implantation de centrale photovoltaïque sur l'aéroparc de Fontaine a été annoncé ce mercredi par Damien Meslot, maire de Belfort, et Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort. Le projet, porté et financé par EDF à hauteur de 30 millions d'euros, prévoit d'installer 90 000 panneaux solaires sur une surface de 36,6 hectares. Le parc permettra de fournir en électricité près de 40.000 habitants

Des recettes fiscales pour les collectivités

Le projet permettra de créer trois emplois directs liés à l'exploitation du futur site ont précisé les élus, soulignant que le parc permettra d'apporter des recettes fiscales aux collectivités, soit 305.000 euros par an. EDF versera également un loyer de 120.000 euros par an. 

Le calendrier déjà fixé

Le bail, d'une durée de 22 ans, a été signé ce mercredi, selon le maire de Belfort et le président du conseil départemental. Le permis de construire doit désormais être déposé d'ici six mois. Dans un communiqué, EDF précise qu"une analyse détaillée des enjeux environnementaux (écologiques, paysagers, etc) sera conduite au cours des prochains mois". 

Le permis de construire doit ensuite être instruit par les services de l'Etat sur une période de 8 à 10 mois, puis la préparation du chantier et la construction prendront environ 16 mois. Le site devrait ainsi être inauguré pour fin d'année 2022.

L'environnement au cœur du projet

Les élus assurent que le projet "sera respectueux de la biodiversité". Toujours selon eux, il contribuera à "participer au développement des énergies renouvelables", prenant notamment l'exemple des "panneaux photovoltaïques qui seront entièrement recyclés après exploitation".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu