Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le projet d'éoliennes en mer au large de Dunkerque confirmé par le gouvernement

-
Par , France Bleu Nord

En visite à Dunkerque ce lundi, Barbara Pompili, la ministre de la transition écologique, est venue acter l'installation d'éoliennes en mer à l'horizon 2027. Les opposants, qui demandaient l'organisation d'un référendum local, n'ont pas obtenu gain de cause.

Les éoliennes doivent être mis en service en 2027 (photo d'illustration)
Les éoliennes doivent être mis en service en 2027 (photo d'illustration) © Maxppp - Olivier Corsan

Il y aura bien des éoliennes en mer au large de Dunkerque en 2027. C'est ce qu'est venu annoncer ce lundi la ministre de la transition écologique, Barbara Pompili. Le projet, qui prévoit l'installation de 46 éoliennes à une dizaine de kilomètres des côtes, sur une surface de 50 kilomètres carrés, verra donc bien le jour, trois mois après la fin du débat public.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Barbara Pompili en a profité pour répondre aux opposants au projet qui demandaient un référendum local pour demander leur avis aux habitants sur l'installation de ces éoliennes : "L'éolien en mer, ça fait dix ans qu'on a commencé à donner des autorisations et il n'y a toujours pas une éolienne qui est sortie de mer ! Ça n'est pas pour cela qu'il ne faut pas répondre aux interrogations. Mais le temps du référendum est passé depuis longtemps. Maintenant c'est le temps de l'action."

Les opposants vont rester mobilisés

Pour autant les porteurs du projet assurent qu'ils vont continuer de discuter avec la population pour faire évoluer le projet, notamment lors de l'enquête publique qui doit avoir lieu courant 2022 : "La taille des éoliennes n'est pas encore définie, il reste encore beaucoup de paramètres à discuter, beaucoup de mesures d'accompagnement sur lesquelles on va devoir échanger", explique Xavier Arnould d'EDF Renouvelables, le directeur du projet. "Ne pas expliquer seulement, mais surtout échanger. Je pense que c'est à la base de la réussite de ce projet."

Les craintes des opposants, qui dénoncent notamment les atteintes futures à la biodiversité, restent pour eux d'actualité. Et ils promettent de continuer leur engagement. "On va quand même jouer le jeu des instances institutionnelles et après on va réfléchir à d'autres actes forts, mais on va essayer d'avoir des actions innovantes", promet Florent Caulier, le créateur du collectif Vent Debout.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess