Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo : 13 départements en vigilance rouge canicule, 47 en vigilance orange aux orages

Le projet d'extension de la réserve naturelle nationale d'Iroise avance d'un grand pas

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) a émis un avis favorable au projet d’extension de la réserve naturelle nationale d’Iroise. La suite du projet est maintenant dans les mains du ministère de la Transition écologique et solidaire.

Réserve naturelle nationale d'Iroise
Réserve naturelle nationale d'Iroise © Maxppp - Eugene LE DROFF

C'est une étape décisive pour le projet d'extension de la réserve naturelle nationale d'Iroise. Le projet vient de recevoir l'avis unanimement favorable du Conseil national de la protection de la nature (CNPN) ce jeudi 30 janvier. Cette réserve, classée en 1992, se situe au niveau de la mer d'Iroise, son périmètre comprend trois îles : Balanec, Bannec, Trielen.

Les 3 îles qui composent la réserve naturelle nationale d'Iroise
Les 3 îles qui composent la réserve naturelle nationale d'Iroise

Cette réserve a pour but principal de protéger la diversité des espèces naturelles, en particulier les oiseaux marins (goélands, limicoles côtiers, sternes naines). Initiées dès 2008, ces démarches d'extension du périmètre ont pour but d'inclure des îles et des îlots non habités de l'archipel. L'avant-projet du dossier a été validé hier par le CNPN.

"Le projet préserve strictement les zones à enjeux majeurs, notamment pour les oiseaux nicheurs, tout en tenant compte de la fréquentation du secteur et qu'il prévoit la prise de mesures adaptées et proportionnées dont, notamment, une réglementation d'accès par arrêté préfectoral", dit le communiqué de la Préfecture. 

La suite du projet est maintenant dans les mains du ministère de la Transition écologique et solidaire. En cas de décision favorable, une enquête publique et des consultations locales pourraient intervenir dès le printemps. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess