Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le projet de carrière cimentière dans le Vexin abandonné

-
Par , France Bleu Paris

Dans les Yvelines, les opposants au projet de carrière du cimentier Calcia crient victoire. L'entreprise vient d'annoncer une réorientation de ses activités dans le Mantois abandonnant le projet de carrière dans le Vexin.

La cimenterie Calcia de Gargenville, dans les Yvelines.
La cimenterie Calcia de Gargenville, dans les Yvelines. © Maxppp - Elisabeth Gardet

Des habitants de Brueil-en-Vexin concernés par ce projet de carrière dénonçaient depuis de longs mois un risque écologique. D'après la vice-présidente du conseil départemental des Yvelines, Cécile Dumoulin, et le député Michel Vialay, "la direction du Groupe cimentier HeidelbergCement vient d’annoncer sa décision de réorienter complètement ses activités sur les sites de Calcia dans le Mantois".

La cimenterie de Gargenville va être transformée en unité de broyage, résultat du "contexte d'incertitude liée aux nombreux recours". L'arrêt de la production de ciment signifie donc que le projet de carrière cimentière dans le Vexin est abandonné. 

Ce projet de nouvelle carrière, qui devait permettre de continuer à alimenter à hauteur de 15% les entreprises de BTP construisant le Grand Paris, avait été déclaré "projet d'intérêt général" en 2016.

"Cette réorientation d’activités, appelée de nos vœux comme de ceux de milliers d’habitants du Mantois, évitera tous les dommages que ce mauvais projet aurait causé pour la santé publique et pour l’environnement", assurent les élus dans leur communiqué.

Réduction des effectifs à Gargenville

La décision du groupe HeidelbergCement s'accompagne d'une réduction des effectifs à la cimenterie de Gargenville et sur le site des Technodes, à Guerville. 

Ce projet de réorganisation, qui doit encore être validé par les représentants du personnel, "entraînerait la suppression de 162 postes et la création de 20 autres postes", indique Ciments Calcia dans un communiqué.

"Nous aurons donc une vigilance particulière sur l’accompagnement social de cette restructuration", assurent Cécile Dumoulin et Michel Vialay. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess