Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le projet immobilier des "Hauts de Lattes" à nouveau suspendu à la décision du tribunal administratif

-
Par , France Bleu Hérault

Après deux ans de bataille juridique, le projet contesté des "Hauts de Lattes" est en mauvaise posture. Devant le tribunal administratif, le rapporteur public demande de différer les constructions en attendant l'avis d'un expert environnemental.

Si le tribunal administratif suit l'avis du rapporteur présenté ce jeudi 29 octobre, le projet immobilier des Hauts de Lattes pourrait être repoussé d'un an.
Si le tribunal administratif suit l'avis du rapporteur présenté ce jeudi 29 octobre, le projet immobilier des Hauts de Lattes pourrait être repoussé d'un an. - Non au Béton

C'est un bon point pour les associations de défense de l'environnement qui s'opposent au projet immobilier des "Hauts de Lattes" depuis maintenant plus de deux ans. Constructions jugées démesurées et trop peu respectueuses de l'environnement. Le tribunal administratif examinait ce jeudi 29 octobre leur dernier recours en date. 

Les conclusions du rapporteur public, qui sont en général suivies par le tribunal, recommandent de suspendre tout aménagement le temps qu'un expert environnemental indépendant rende son avis. Cette décision reporterait le projet de plusieurs mois, voire un an.

Corridors écologiques

1.800 logements devaient voir le jour sur cette friche située entre le mas de Couran et le domaine de Soriech. Après de multiples batailles juridiques, les promoteurs ont revu leurs ambitions à la baisse : 500 habitations. Mais pour les associations Lattes Environnement paysage (LEP) et Non Au Béton (NAB), ces projets, même réévalués, portent atteinte à la faune et notamment à deux colonies de chauve-souris (Chiroptères lucifuges, qui craignent la lumière). Le litige porte sur la taille des "corridors écologiques" qui leur permettent de circuler dans ces zones naturelles. 

Dans l'intérêt des promoteurs

Pour les écologistes, les corridors ont été taillés dans l'intérêt des promoteurs et non en fonction des besoins des espèces animales présentes. Ils demandent l'annulation des permis de construire modificatifs accordés par la mairie de Lattes en mars 2020. Ils s'appuient sur des études confiées à deux cabinets d'experts, qui jugent les aménagements insuffisants pour assurer le bien-être des espèces. 

Le tribunal administratif rendra sa décision sous 15 jours. Il peut confirmer la légitimité des permis de construire déposés. Ou donner raison aux opposants, annulant les permis en cours. Ou enfin, l'option soutenue par le rapporteur public ce jeudi de suspendre sa décision à la décision d'un bureau d'études désigné.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess