Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Le projet Ulterïa sort de terre à Saint-Bris-le-Vineux

-
Par , France Bleu Auxerre

Ce projet, unique en son genre, regroupera sur un même site la société Mobil Wood spécialisée dans l'agencement de magasin bio, une chévrerie, une exploitation maraichère en permaculture, une maison citoyenne et une école Montessori. Le terrassement a commencé à Saint-Bris-le-Vineux.

Le projet Uterïa à Saint-Bris-le-Vineux
Le projet Uterïa à Saint-Bris-le-Vineux - cabinet d'architecture HVR et bureau d'étude 3iA.

Saint-Bris-le-Vineux, France

Les travaux de terrassements ont été lancées mi octobre à Saint-Bris-le-Vineux (Yonne), au sud d'Auxerre, pour accueillir d'ici la fin de l'année prochaine le projet Ulteria. Un projet, unique en son genre, qui regroupera sur un même site la société Mobil Wood spécialisée dans l'agencement en bois de magasin bio (70 salariés) , une exploitation caprine et maraichère en permaculture, une maison citoyenne et une école Montessori.    

plan du site une fois terminé - Aucun(e)
plan du site une fois terminé - photo fourni par Mobil Wood

Un projet innovant en terme d'écologie et d'environnement

Les engins commencent le terrassement - Radio France
Les engins commencent le terrassement © Radio France - Isabelle Rose

Des engins de terrassement ont pris possession des quatre hectares et demi situés dans la zone artisanale des Champs Galottes.  Ils préparent le terrain pour y construire tous les bâtiments de ce projet  expérimental hors normes. Selon Fantin Moreau, responsable  du projet de déménagement de Mobil Wood , tout ici a été pensé en terme d'environnement et d'écologie. 

Reportage sur les premiers travaux de terrassement du pole Uteria

"Par exemple lors de la phase de terrassement, la terre végétale enlevée est conservée pour être réutiliser pour  les projets agricoles et l'aménagement paysager autour des futurs bâtiments. La terre végétale est traitée sur place ce qui permet d'employer une seule machine pour racler, enlever et aplanir toute la terre. Ensuite pour le gros œuvre,  on utilise du béton bas carbone et des gravats recyclés et puis ce que l'on va tester sur ce chantier c'est l'utilisation de poteaux de béton dans la structure qui seront assemblés avec des boulons plutôt que coulés. Cela leurs permet d'être démontables lorsqu'ils sont en fin de vie et d'être plus facilement recyclés"

Autre exemple : "L'éclairage naturel des ateliers a été revu avec des verrières plus nombreuses et plus grandes pour assurer une meilleure qualité de vie au travail des salariés."

Des travaux qui seront réalisés en priorité avec des entreprises locales pour qui aussi ce chantier est un vrai challenge car selon Fantin Moreau certaines lui disent qu'en vingt ans de carrière, elles n'ont jamais vu des projets de ce niveau, d'une telle exigence en terme de préservation environnementale.  

Claire Genet avec ses chévres. Au fond les ouvriers terminent la salle de traite - Radio France
Claire Genet avec ses chévres. Au fond les ouvriers terminent la salle de traite © Radio France - Isabelle Rose

Pour l'instant seule la chèvrerie est construite. Claire Genet y soigne depuis deux mois ses 70 chèvres. Les derniers travaux se poursuivent pour que fin novembre tout soit opérationnel. Et là aussi,  le bâtiment a été conçu pour faciliter le travail et le bien-être des animaux. "La salle de traite permettra d’accueillir cinquante chèvres en même temps. Le lait sera ensuite directement envoyé en salle de fabrication des fromages. Là, les fromages seront moulés à la louche avant d'être affinés et vendus dans le magasin juste à coté" explique Claire Genet. Et pour économiser un maximum d'énergie, le toit a été isolé, le bâtiment est lumineux et ventilé et un éclairage à LED s’éteint automatiquement lorsque la lumière naturelle est suffisante." 

Un projet exemplaire de dix millions d'euros opérationnel en fin d'année prochaine

Claire Genet espère vendre ses premiers fromages bio à la Ferme d'Ultéria d'ici fin novembre.  Le reste du site sera opérationnel fin 2020. Hors chèvrerie, le coût de ce pôle Ultéria est estimé à dix millions d'euros financés par Mobil Wood avec une aide de la région Bourgogne-Franche-Comté et de l'Europe.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu