Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Le record du monde de plongée spéléo battu dans les Pyrénées-Orientales

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu

Le 30 décembre dernier, Xavier Méniscus a atteint les 286 mètres de profondeur dans le gouffre de Font Estramar, à Salses-le-Château. Claustrophobes s'abstenir !

Xavier Méniscus lors de sa descente dans le gouffre de Font Estramar le 30 décembre dernier
Xavier Méniscus lors de sa descente dans le gouffre de Font Estramar le 30 décembre dernier - Xavier Méniscus

Salses-le-Château, France

C'est une expédition digne de Jules Verne : le record du monde de plongée spéléo a été battu le 30 décembre dernier à Salses-le-Château dans les Pyrénées-Orientales. Xavier Méniscus, véritable explorateur des temps modernes, est descendu à 286 mètres de profondeur dans le gouffre de Font Estramar, un grand labyrinthe inondé. Le précédent record était détenu par un Sud-Africain qui avait atteint lui (dans son pays) 282 mètres.

Un lieu très hostile

Il s'agissait, depuis 2013, de la quatrième plongée pour ce Drômois de 51 ans, dans ce gouffre mondialement connu des spécialistes de plongée souterraine. "Il faut imaginer un long tunnel, parfois assez large, parfois très étroit, entièrement dans le noir et sans aucun bruit. Cousteau parlait de monde du silence pour la plongée en mer, la plongée spéléo, c'est encore pire... _C'est l'endroit le plus hostile au monde avec l'espace. On y trouve malgré tout de la vie_, notamment de petites crevettes d'environ un centimètre de long" explique Xavier Méniscus, ancien nageur de haut-niveau à Font-Romeu et scaphandrier professionnel depuis plus de trente ans maintenant. 

"22 minutes de descente et... 10 h 30 de remontée !"

Pour atteindre les 286 mètres de profondeur, passer de cavité en cavité, Xavier Méniscus n'a eu besoin que de 22 minutes, mais pour remonter, il a fallu 10 heures 30 ! "A cette profondeur, il faut respecter de nombreux paliers de décompression pour éviter les accidents qui peuvent être fatals", explique Xavier Méniscus. 

Dans une eau à 18 degrés, il faut donc résister au froid d'où une combinaison étanche et même de petits chauffages électriques dans certains vêtements ! Pour éviter de se perdre dans le noir, le plongeur était aussi équipé d'un fil  pour retrouver son chemin. Deux membres de son équipe étaient là aussi pour l'accompagner lors de certains paliers lors de la remontée notamment à moins 135 mètres.

Record du monde pour Xavier Méniscus ! - Aucun(e)
Record du monde pour Xavier Méniscus ! - Xavier Méniscus

Le Drômois affirme cependant ne pas chasser les records. Ses plongées permettent de déterminer la topographie de ces gouffres et de connaître précisément le passage de l'eau douce. "Un tiers de l'eau douce de la planète se trouve sous terre. Dans un contexte de réchauffement climatique et avec des sécheresses de plus en plus sévères, il est important de connaître cette ressource pour pouvoir, un jour, l'utiliser" raconte l'ancien nageur, passé par le centre d'entraînement de Font-Romeu. 

 Xavier Méniscus et tout son matériel dans le gouffre de Salses - Aucun(e)
Xavier Méniscus et tout son matériel dans le gouffre de Salses -

Lors de sa descente, Xavier Méniscus a mis au jour un nouveau puits dans le gouffre de Font Estramar. A lui et son équipe de le baptiser, c’est la tradition. Peut-être ces passionnés choisiront-ils le nom d'un  des deux plongeurs décédés ces dernières années dans ce gouffre catalan.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu