Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Le refuge de Chamerey à Fixin, une maison quasiment autonome en énergie

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le refuge de Chamerey sur les hauteurs de Fixin ne perdra désormais plus une goutte d'eau : cette ancienne ferme isolée qui n'est pas raccordée au réseau d'eau ni à l'électricité, est désormais dotée d'un récupérateur d'eau pluviale.

Le refuge de Chamerey sur les hauteurs de Fixin, est désormais doté d'un récupérateur d'eau pluviale.
Le refuge de Chamerey sur les hauteurs de Fixin, est désormais doté d'un récupérateur d'eau pluviale. © Radio France - Stéphanie Perenon

Fixin, France

C'est un bel exemple de maison autonome en énergie. Le refuge ou la rente de Chamerey sur les hauteurs de Fixin ne perdra désormais plus une goutte d'eau : cette ancienne ferme isolée qui n'est pas raccordée au réseau d'eau ni à l'électricité , est désormais dotée d'un récupérateur d'eau pluviale.

Un volume de stockage de 20m3

La cuve de 5 mètres de long, sur 2m50 de haut et de large, est enterrée à côté de la maison. Elle permet un stockage de volume de 20m3, "ce qui va permettre d'alimenter tous les sanitaires du refuge et donc de préserver l'eau potable du puits pour boire, cuisinier et se doucher", explique Dominique Lalire, le propriétaire de la ferme. Autre nouveauté, l'installation photovoltaïque a été renouvelée en 2018, ce qui permet de produire le double d'électricité. Pour les Amis de Chamerey, qui gère les lieux depuis 1982, "ces nouveautés vont nous permettre d'accueillir les randonneurs et nos autres publics, dans de meilleures conditions" précise Gérard Riger, l'un des administrateurs de l'association.

Les Lalire, devant la rente de Chamerey, la ferme acquise en 1982. - Radio France
Les Lalire, devant la rente de Chamerey, la ferme acquise en 1982. © Radio France - Stéphanie Perenon

Visite du local avec Dominique Lalire, propriétaire de la rente de Chamerey.

Un récupérateur devenue une nécessité avec la sécheresse

Ce récupérateur d'eau est apparu comme une nécessité avec la sécheresse de ces dernières années. "Ça fait deux étés qu'on se faisait beaucoup de souci car on avait de moins en moins d'eau car le puits était au fond. Il nous est même arrivé de refuser des groupes qu'on devait accueillir, faute d'eau. Avec ce récupérateur, normalement on devrait couvrir tous les besoins" poursuit Dominique Lalire. 

Gérard Riger administrateur de l'association Les amis de Chamerey , devant le local d'installation d'eau. - Radio France
Gérard Riger administrateur de l'association Les amis de Chamerey , devant le local d'installation d'eau. © Radio France - Stéphanie Perenon

Le refuge peut accueillir jusqu'à 18 personnes en dortoir. La nuit dans le refuge coûte environ 8 euros, le lieu vous accueille de mars à novembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu