Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Le retour du loup en Dordogne, une "chance pour la nature" pour le militant écologiste Gérard Charollois

-
Par , France Bleu Périgord

La question se pose régulièrement, et après chaque attaque de troupeau en Dordogne : le loup est-il de retour ? Une conférence-débat est organisée ce soir à Lalinde par des associations écologistes, intitulée "Le retour du loup, une chance pour la nature".

Gérard Charollois, président du mouvement Convention Vie et Nature
Gérard Charollois, président du mouvement Convention Vie et Nature - Gérard Charollois

Dordogne, France

"C'est certain, le loup va revenir en Dordogne" affirme ce vendredi Gérard Charollois, président du mouvement Convention Vie et Nature. 

Le militant écologiste, ancien juge, était l'invité de France Bleu Périgord. Avec d'autres associations écologistes, il organise une conférence-débat ce soir à Lalinde, intitulée "Le retour du loup, une chance pour la nature".

Des attaques en Dordogne

"C'est tout à fait normal, puisqu'il est en expansion actuellement en Europe. On estime qu'il y a environ 500 loups en France" ajoute Gérard Charollois.

Face aux signalements d'éleveurs d'attaques régulières sur leurs troupeaux en Dordogne, le militant écologiste estime que "ces attaques sont plus souvent l'oeuvre de chiens que de loups." Aujourd'hui, il n'y a aucune confirmation officielle d'une présence permanente du loup dans le département, mais pour beaucoup d'agriculteurs il est suspect numéro 1. 

Un problème culturel ?

"Comme tous les prédateurs, il faut prendre des précautions, estime Gérard Charollois. Il faut protéger les animaux domestiques (...) Il va falloir rentrer les troupeaux dans la bergerie la nuit. Il faut enseigner des techniques". Le militant écologiste cite l'exemple de l'Italie, où les éleveurs et le prédateur semblent mieux cohabiter. Les loups sont d'ailleurs revenus en France par l’Italie dans les années 90.

Pour lui, le problème du loup est culturel : "Les gens on peur, ça les renvoie à des légendes, au temps passé où l'Homme s'est battu contre les loups et l'a éradiqué." 

La conférence a attiré 80 personnes - Aucun(e)
La conférence a attiré 80 personnes - Gérard Charollois

"Le problème du loup n'est pas économique, c'est un problème culturel." — Gérard Charollois, président du mouvement Convention Vie et Nature.

En France, le loup est une espèce menacée et protégée. 

L'interview de Gérard Charollois, président du mouvement Convention Vie et Nature.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu