Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le sénat vote l'indemnisation des propriétaires du "Signal", symbole de l'érosion côtière à Soulac-sur-Mer

-
Par , , France Bleu Gironde, France Bleu

Le Sénat a voté dimanche les modalités d'une indemnisation des propriétaires du "Signal". Cet immeuble de Soulac-sur-Mer, en Gironde, est devenu un symbole de l'érosion côtière. Au total, 78 propriétaires ont été évacués il y a six ans de leur appartement car le bâtiment menaçait de s'effondrer.

L'immeuble Le Signal à Soulac-sur-Mer, menacé par l'érosion dunaire.
L'immeuble Le Signal à Soulac-sur-Mer, menacé par l'érosion dunaire. © Radio France - France Bleu Gironde

Est-ce la fin d'une longue bataille judiciaire et légale pour le "Signal" ? Cet immeuble de Soulac-sur-Mer, en Gironde, est devenu le symbole de l'érosion des dunes. Dimanche 19 juillet, le sénat a voté un amendement précisant les conditions d'indemnisation des 78 propriétaires, évacués il y a six ans de leur immeuble qui menaçait de s'effondrer. 

Le texte précise le cadre juridique pour utiliser les crédits de sept millions d'euros "du programme prévention des risques, dédié à l'indemnisation de propriétaires de biens dans des immeubles rendus inhabitables par l'érosion côtière" a précisé Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l'Économie, à l'AFP. 

Indemnisés à 70% de la valeur du bien

Les propriétaires seront donc indemnisés à hauteur de 70% de la valeur de leur bien. Après plus de six ans de bataille, Jean-José Guichet, le président du conseil syndical du "Signal" et propriétaire d'un appartement de l'immeuble, a du mal à croire que cette histoire soit terminée : "Nous avons été trop malmenés et là on commence à voir le bout du tunnel... mais les gens en ont marre, il est temps que ça se termine ! Nous sommes quasi obligés d'accepter ce qu'on nous offre maintenant."

On espère qu'on va avoir une résolution rapide de ce problème - Jean-José Guichet

De son côté, la sénatrice "la République en marche" Françoise Cartron, qui a défendu le dossier devant le Sénat, se veut rassurante : "C'est la fin d'une bataille juridique, cet amendement fixe le cadre de l'indemnisation donc on est enfin au bout !" 

Désormais, pour la sénatrice, la "balle est dans le camps des co-propriétaires." Car pour qu'ils puissent toucher l'indemnité, explique-t-elle, les propriétaires doivent se plier à deux conditions : ils doivent céder leur bien, pour que l'immeuble puisse être détruit et abandonner tout recours contre cette somme de sept millions d'euros d'indemnisation. De plus, la demande d'indemnité doit être faite avant le 31 décembre 2021.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess