Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le tri des déchets recyclables s'est dégradé à Tours depuis le confinement

-
Par , France Bleu Touraine

A cause des déchetteries fermées ou difficiles d'accès lors du confinement, beaucoup d'objets non recyclables comme le petit électroménager se sont retrouvés dans les poubelles jaunes. On estime ainsi à 30% le nombre de déchets refusés au centre de tri de Tours Métropole contre 13% en temps normal.

Situé à La Riche, le centre de tri de la Grange David emploie aujourd'hui 48 personnes dont 17 valoristes ( photo illustration )
Situé à La Riche, le centre de tri de la Grange David emploie aujourd'hui 48 personnes dont 17 valoristes ( photo illustration ) © Radio France - Jean-François Fernandez

En temps normal, les Tourangeaux sont plutôt de bons élèves en matière de tri des déchets. Avec en moyenne 13% seulement des déchets qui sont refusés au centre de tri de la Grange David à La Riche, la Métropole de Tours détenait l'un des plus bas taux de rejet en France

Mais après le confinement, ce taux a grimpé en flèche pour atteindre les 30%. Oui, près d'un tiers des déchets jetés dans nos poubelles jaunes n'ont rien à y faire car ils ne sont pas recyclables. Ce sont souvent des objets électriques ou du petit électroménager. 

Face à ce constat, la Métropole de Tours appelle l’ensemble des habitants à se remobiliser et à adopter de bonnes habitudes pour mieux trier.

La poubelle jaune prise pour une déchetterie

La crise sanitaire ne seraient pas étrangère à cette dégradation du tri. Rappelez-vous, au printemps dernier, lors du confinement, les déchetteries sont fermées avant de rouvrir partiellement avec un protocole d'accès très contraignant. Résultat, des temps d'attente monstres.  

Du coup, "plutôt que de les garder à la maison le temps que ça s'améliore, certains Tourangeaux ont préféré se débarrasser de ces déchets non recyclables dans leurs poubelles jaunes. En se disant, quelqu'un va les trier à notre place" explique Martin Cohen, vice-président de Tours Métropole chargé de la collecte et de la vie circulaire des déchets. " Sans se soucier du coût environnemental et financier". 

Une campagne de sensibilisation au tri de nos déchets est prévue à l'automne

Pour rompre avec ces mauvaises habitudes et retrouver de bons réflexes de tri, la Métropole de Tours va lancer dans les prochaines semaines une campagne d'information et de sensibilisation sur la bonne utilisation de notre poubelle jaune. 

Seuls les emballages plastiques, cartons et métalliques sont recyclables ainsi que les papiers journaux magazines et les briques alimentaires. Pour tout savoir, cliquez ici pour accéder au guide pratique du tri des déchets

Un nouveau centre de tri pour la Métropole en 2023

Acté lors de l'ancienne mandature, la Métropole de Tours va bel et bien se doter à l'horizon 2023 d'un nouveau centre de tri beaucoup plus gros et flambant neuf du côté de Parçay-Meslay. D'une capacité annuelle de 47 000 tonnes d'emballages et de journaux-magazines à trier, il pourra traiter les déchets recyclables de 900 000 habitants. Ceux de la Métropole bien sûr mais aussi ceux de huit autres collectivités d'Indre-et-Loire, du Loir-et-Cher et de la Sarthe. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess