Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les 126 platanes de la RN113 à Aigues-Vives définitivement sauvés de la tronçonneuse

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Les 126 platanes de la RN113 promis à l'abattage d'Aigues-Vives sont sauvés. La préfecture du Gard vient de la confirmer par courrier. Une victoire pour les élus, les associations et les Aigues-Vivois.

Une mobilisation citoyenne pour sauver les arbres d'Aigues-Vives (Archive).
Une mobilisation citoyenne pour sauver les arbres d'Aigues-Vives (Archive). © Radio France - Mairie

Sauvée, la centaine de platanes de la RN113 à Aigues-Vives. Leur abattage avait été prescrit par la préfecture de région puis suspendu en octobre dernier après une intense mobilisation de protestation sur place en octobre dernier. La décision s'appuyait sur un secteur accidentogène et les malheureux platanes auraient pu être à nouveau menacés de disparition à la fin de l'été. Mais finalement, la préfecture du Gard a envoyé un courrier notamment à l'association A.R.B.R.E.S-gardiens de l'ombre pour confirmer qu'elle renonçait à son projet.

"On est vigilants mais satisfaits."

Une victoire, sinon rien à Aigues-Vives, inutile de dire que le courrier de la préfecture est passé de main en main. Les 126 platanes encore menacés d'abattage avec la rentrée des classes sont à l'abri définitivement. On reste vigilant quand même. Des platanes qui bordaient une 113 dont le taux d'accidentologie officiellement était au dessus d'une norme acceptable... comme s'il est dans les habitudes des platanes de sauter au devant de la voiture en excès de vitesse. 

"À chaque fois, c'est pareil, dès qu'il y a un problème, on abat les arbres" explique Claudine Martel de l'association A.R.B.R.E.S. "Madame la préfète a pris une décision courageuse, j'espère qu'elle créera un précédent localement et régionalement".

Les platanes de la RN 113 à Aigues-Vives sauvés de l'abattage.

"Le bon sens a parlé au profit de la biodiversité."

"On peut regretter que pour se faire entendre, la mobilisation des élus et des citoyens soit nécessaire", indique-t-on à Aigues-Vives. La tronçonneuse commandée, on ne donnait pas cher de la "peau des platanes" mais il s'en est trouvé quelques uns pour s'élever contre la décision de l'administration. "C'est une grande victoire" souligne les associations, dont A.B.R.E.S qui économisera "de trop longues procédures judiciaires dont les résultats sont parfois aléatoires".

Alain Roubineau, association A.R.B.R.E.S.gardiens de l'ombre.

Touche plus à mes platanes

126 platanes à Aigues-Vives, sacrifiés sur l'autel de la réduction de l'accidentologie. "Cela fait quelques années que le nombre d'accidents a baissé", souligne le maire, Jacky Rey, et puis "ces platanes, c'est notre patrimoine, les abattre en plus sans concertation ?". Inacceptable aussi pour les associations qui penchaient pour des solutions alternatives. Des solutions retenues mais encore à l'étude comme un passage à 70 km/h pour cette portions de RN113.

Jacky Rey, maire d'Aigues-Vives (Gard).

La mobilisation le 20 Octobre dernier de l'association A.R.B.R.E.S.gardiens de l'ombre.
La mobilisation le 20 Octobre dernier de l'association A.R.B.R.E.S.gardiens de l'ombre. © Radio France - A.R.B.R.E.S
Choix de la station

À venir dansDanssecondess